Je suis personnellement une grande fan de la philosophie photographique de Robert Capa. On aura d’ailleurs l’occasion de voir ensemble, plusieurs de ses citations dans de prochains articles. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter la plus percutante à mes yeux.

capa-capa

Robert Capa a été un photographe et un correspondant de guerre hongrois (puis américain) qui a “immortalisé” les plus grands conflits de la 1ere partie du 20eme siècle comme la Guerre d’Espagne (en 1936), la 2eme Guerre mondiale. En 1938, il reçoit le titre du “plus grand photographe de guerre du monde”, de la part de la revue photographique anglaise Picture Post.

robert-capa-mort-dun-soldat-1936

Ses photos, au coeur même de la guerre, montrer la souffrance et le courage de chaque combattant. Il est également le seul photographe présent lors du débarquement allié, sur la plage d’Omaha Beach… Cette série de photographie est connue sous le titre de “Magnificent Eleven“.

h2_1987.1100.501

7386661

En 1954, il part photographier les troupes françaises lors de la guerre d’Indochine. Mettant son pied sur une mine antipersonnel, il meurt sur le terrain…

Sa citation est une philosophie à retenir pour tout photographe ! Il n’y a pas de “bons moments” pour faire une photo ! Toutes les secondes sont bonnes, toutes les scènes sont des moments propices à une photo ! Il suffit d’ouvrir les yeux, d’observer et de trouver la photo.

Photopassion---Robert-Capa

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photoVous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.