Je pense que beaucoup d’entre vous se reconnaitront : en tant que photographe, on refuse souvent de passer devant l’objectif… On aime rester derrière, d’une certaine manière, dans l’ombre…

Rester derrière l’objectif est un bon moyen de se cacher des regards, des photos, mais malheureusement, c’est aussi un bon moyen de ne pas garder de traces ni de de souvenirs. En disant cela, je me souviens des mots que j’emploie avec mes mariés. “Un mariage, c’est une journée ! Bien sur que c’est important. Mais les photos réalisées ce jour là, elles seront présentes à vie ! “

Donc les photos que vous réalisez aujourd’hui, les photos de vos proches, des moments clés, et importants de votre vie, elles seront présentes à vie. Et si vous n’êtes pas dessus, qui se souviendra de votre présence dans 10, 20, ou 50 ans ?

En effet, quand je revois mes photos de moi bébé, je me rends compte, que je ne vois jamais mon père… que je ne suis jamais dans les bras de mon père, mais toujours avec ma mère… Ce n’est pas parce qu’il ne m’aimait pas… Mais parce qu’il était toujours derrière l’objectif. C’est dommage, car aujourd’hui, je n’ai pas d’images de ces moments là… Bien sur que je sais qu’il était là, mais la photo est plus forte !

En tant que photographe, je ne peux que vous conseiller, de passer de temps en temps, devant l’objectif. Pour cela, bien sur, plusieurs moyens :

  • Le selfie 🙂 Et oui, ne rigolez pas, mais ça reste un bon moyen de se prendre en photo avec un lieu ou une personne en particulier. Bon après, il faut penser à sauvegarder correctement ses photos !
  • Prêtez votre appareil photo, le temps de 2/3 photos à un ami / frère / soeur… Et même si le cadrage de vous convient pas, gardez ces photos !
  • Prenez une séance avec un autre photographe. Exercice difficile souvent, de passer de derrière, à devant… de ne pas commenter la séance, mais exercice toujours très interessant, et pour plusieurs raisons :
    • déjà, vous allez avoir de très belles photos (car bien sur, vous n’avez pas choisi votre photographe par hasard)
    • et surtout, vous allez pouvoir observer les mots, les gestes du photographe, mais aussi votre comportement en tant que client ou modèle…  Et oui, quand on est photographe, on est toujours obsédé par les réglages…. Passez de l’autre côté, vous allez remarquer que f/4, f/1.8 ou f/8, vous vous en fichez royalement ! Et finalement, c’est aussi un bon moyen de comprendre ensuite vos prochains modèles !

objectif

Personnellement, je suis réellement passée 2 fois devant l’objectif : une fois en studio, et une fois lors de mon mariage (en plus de toutes les fois avec mon mari). Je garde de très bons souvenirs, je garde ces photos précieusement, et surtout, j’en ai retenu des leçons.

  • Le modèle est surement autant, voir plus stressé que le photographe 🙂
  • Le modèle fait confiance au photographe !
  • et le modèle, veut juste de belles photos… 

En tant que photographe, prendre des photos, c’est bien… Gardez des souvenirs, c’est bien… Mais pensez à garder une trace de votre passage aussi 🙂

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photoVous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

2 Réponses

  1. Laurent

    En utilisant le retardateur également, en mettant l’appareil sur un trepied

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.