La question de la mise au point automatique ou manuelle est présente dans le monde de la photo (particulièrement pour la macro), cependant, elle reste marginale. En effet, aujourd’hui, la mise au point automatique est très efficace en photo. Dans le monde de la vidéo, la réponse à cette question n’est pas aussi évidente, notamment quand on filme avec un réflex ou un hybride.

Utiliser la mise au point automatique ou manuelle va dépendre des fonctionnalités de votre caméra, mais aussi de ce que vous filmez, et c’est ce qu’on va essayer de vous expliquer aujourd’hui.

En fonction du type de plans (paysage, action, podcast…), de vos réglages (petites ou grandes ouvertures), des fonctionnalités de votre caméra, et de vos objectifs, vous allez utiliser la mise au point manuelle ou automatique.

Utiliser la mise au point automatique

Vous allez pouvoir utiliser la mise au point automatique en vidéo à plusieurs moments :

Quand vous allez filmer des plans sans mouvement, comme un paysage par exemple. Dans ce cas, vous allez utiliser une petite ouverture afin que l’ensemble de votre paysage soit net. La mise au point sera effectuée sur l’infini, et le tour est joué. Il ne vous reste plus qu’à faire vos plans, vos mouvements de caméra sans vous préoccuper de la mise au point.

Photopassion - bague de mise au point

Quand vous allez filmer en mode « podcast », comme on le fait régulièrement sur Photopassion. En effet, au niveau des réglages, on est souvent en 6.3, ou 7.1, donc de petites ouvertures, et le speaker ne bouge que très peu finalement. La mise au point automatique est donc parfaitement adaptée pour ce type de vidéo, et beaucoup moins contraignante que la mise au point manuelle. En effet, il arrive très souvent que Guillaume filme ses podcasts tout seul (comme celui sur les 6 actions à réaliser avant de commencer à filmer). Du coup, il organise son « studio », son matériel comme il l’entend, mais surtout, c’est lui également qui déclenche. Comment réaliser la mise au point manuelle tout en étant à la place du « speaker » et derrière la caméra pour le réglage ? La mise au point automatique lui offre donc une souplesse quand il réalise ses podcasts. D’ailleurs, avec le GH4, il peut même le faire depuis le smartphone ou l’ipad donc sans bouger de sa place.

Photopassion - Podcast

La mise au point automatique n’est pas proposée par toutes les caméras. Vous devez donc vérifier que votre dispositif le permet, mais aussi que vos objectifs le proposent. Par exemple, si vous avez déniché à la brocante de très vieux objectifs, c’est raté. Seule la mise au point manuelle sera proposée. Des caméras comme le GH4 ou le 7D MII proposent même un « suivi de focus » idéal justement pour les podcasts.

Photopassion - GH4

Par contre, il faut savoir que « ce suivi » proposé par différents boitiers n’est pas la solution « miracle » à cette question du focus manuel ou automatique. En effet, le focus reste encore lent à réagir. Vous pouvez donc oublier de l’utiliser dans le cadre de scène d’action, quand le mouvement est trop rapide, ou encore, quand vous utilisez de très grande ouverture, où la mise au point doit être parfaite.

Autre inconvénient à la mise au point automatique, il s’agit du bruit de l’autofocus. Bien qu’il soit déconseillé d’utiliser le « son » enregistré directement par la caméra, il peut arriver qu’on n’ait que cela. Le problème, c’est que votre boitier va enregistrer tout ce qu’il se passe autour, mais aussi, le mouvement de la bague cherchant à faire sa mise au point… Ce n’est pas toujours un son très agréable dans son montage…

Comme vous pouvez donc le voir, on utilise donc que dans des cas très spécifiques, la mise au point automatique en vidéo. Dans tous les autres cas, on va être obligé de filmer en mise au point manuelle :

  • Quand on filme le mouvement d’un sujet principal, et que l’on souhaite garder le focus sur lui
  • Quand on souhaite réaliser un effet artistique, par exemple, en mettant le focus sur l’arrière plan, puis en changeant progressivement le focus sur un autre élément du champ pendant le plan
  • Et quand on utilise de très grandes ouvertures (f1.4, f2.8), qui demandent une maitrise parfaite de la mise au point
  • Ou quand votre caméra / objectif ne proposent tout simplement par la fonction de mise au point automatique

Cependant, réaliser sa mise au point manuelle quand on filme du mouvement, ou à de très grande ouverture, ce n’est pas évident. C’est d’ailleurs la plus grande difficulté en vidéo. Il faut donc s’équiper et utiliser un peu de matériel, comme un viewfinder (comme le QV1 déjà testé sur Photopassion. Je vous invite à voir le podcast) et d’un follow focus.

kamerar-qv-1-viseur-pour-ecran-lcd-3-32-avec-attache-type-manfrotto-501pllovinpix-hddslr-follow-focus-f1

Et comme toujours, d’un système de stabilisation, afin de faciliter ses réglages, et la qualité de ses Rush. Vérifiez également bien que la bague de mise au point de votre objectif est bien fluide, et sans à-coup…

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photoVous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

Une réponse

  1. Thierry CHANCEL

    Bonjour Guillaume,
    Tout d’abord, bravo à toi et Céline pour vos vidéos !
    Ensuite attention à la publicité faite à Lovinpix sur la vidéo du view finder !
    Sur tes conseils, je leur ai commandé un view finder Kamerar VF4+, en décembre 2014.
    C’est un très bon produit mais lors de son montage sur mon boîtier, une vis molette s’est cassée.
    Depuis cette date je n’arrive pas avec leur SAV, à me faire changer cette vis.
    Je me fais balader d’interlocuteur en interlocuteur, sans résultat.
    Ces gens là n’ont pas de SAV qui tienne la route.
    Je déconseille fortement de passer une commande chez eux !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.