Gorillapod

Tiens un test sur photopassion.fr, oui oui j’avais envie de tester quelques équipements. Je propose des tests que je trouve soit pratique soit ayant un réel intérêt pour nous photographe.

Comme d’habitude je n’ai pas reçu d’argent pour ce test, ce n’est pas un billet sponsorisé et je peux dire ce que je veux sur le produit 😀

Pour commencer cette nouvelle catégorie, j’avais envie de tester le Gorillapod GP3, vous savez ce fameux trépieds qui se place partout, dans n’importe quel sens et qui se trouve être plus léger que la plupart des trépieds :-D. Pour vous donner une idée de la robustesse, j’ai testé le Gorillapod avec mon Nikon D300 et son 50mm

Bon maintenant que les présentations sont faites, rentrons dans le vif du sujet.

Le Gorillapod GP3.

Gorillapod

Le trépieds est fait de plastique dur et de caoutchouc que l’on retrouvera au bout de chaque pâte, cela permet d’assurer le maintien dans n’importe quelle position.

Ensuite vous avez deux vis de fixation sur la tête, une pour les boitiers reflex ayant une grosse vis de fixation que l’on connait sur nos trépieds et une autre plus petite de 3/8 qui permet de placer les compacts ainsi que certaines cameras. Donc de prime abord il s’adapte à beaucoup de produit sur le marché.

Lors de la 1ère sortie photo, j’avais emmené le Gorillapod avec moi pour le proposer aux participants, réponse unanime, je ne fais pas confiance, j’ai peur que mon matériel tombe, etc…

Lors de la 2ème  sortie photo la même réaction mais certains ont rencontrés quelques problèmes avec la rotule qui a cassée. Donc faire attention et  surveiller s’il y a des fissures ou autres.

S’il faut être honnête avec vous, j’avais un peu peur aussi. Au final ,je décide de mettre en équilibre mon cher matériel adoré.

Gorillapod

Après quelques temps passé avec lui, je me suis rendu compte que pour faire pivoter les rotules, il fallait en vouloir elles sont loin d’être fluides et résistes bien aux manipulations, concrètement pour le moment je ne vois pas d’usure et chaque rotule résiste vaillamment mais ce que je regrette c’est le système de fixation, c’est malheureusement un vis tout ce qu’il y a de plus classique, j’aurais aimé un système d’attache rapide. Mais soyons honnête transporter le boitier avec le Gorillapod en même temps n’ai pas insurmontable et permet d’être un poil plus réactif que les personnes avec trépieds, a condition d’avoir préparé le Gorillapod GP3 pour qu’il tienne correctement.

Pour conclure sur ce trépieds, il semble avoir de réelles possibilités et permet de proposer des prises de vue changeant de l’ordinaire,  maintenant il va falloir qu’il prouve ses capacités à tenir un boitier amateur/semi pro ou pro dans des positions qui a des moments font réellement peur.

Perso je pense qu’il répond bien a ses demandes et respecte son contrat, il se trouve que maintenant il est toujours dans mon sac photo quand je sais que je vais avoir besoin de pauses longues et que je n’ai pas envie de sortir le gros trépied.

Gorillapod

Et vous, seriez-vous prêt à placer vos boitiers sur un Gorillapod ?

Merci a Kerpix de son aide pour le test

A propos de l'auteur

Guillaume Manceron est le fondateur de photopassion.fr proposant des reportages photos, des tests d'equipements ou bien des podcasts. En 2006, Il découvre les joies d'avoir un reflex numérique et depuis sa passion n'a pas changé

Articles similaires

10 Réponses

  1. catfishs

    Sympa ton test !! Ce n’est pas la première fois que je me dis qu’il m’en faudrait un. Ensuite je pense comme toi, il doit être très pratique pour des longs temps de pause et bien plus pratique à transporter qu’un trépied habituel et peu discret. Pratique pour accrocher le boitier à une branche d’arbre ou poteau en tout cas (moins lourd qu’un clamp) histoire de proposer un cliché avec un angle différent 😉

    Répondre
  2. Pabouch

    Salut, j’ai acheté un gorilla pod, moi je n’ai pas la rotule, j’ai du acheter la version moyenne au final, je comptais justement l’utiliser avec mon 500D et un 18-55mm mais rien a faire, il ne tient pas!
    Du coup je l’utilise pour mon compact, un TZ5, pour me faire des videos de repet ou en voiture.
    Voila pour moi, je trouve que c’est un bon produit mais trop peu resistant pour un DSLR. As tu essayé les quikpod, je lorgne dessus depuis un moment, peut etre serait une bonne alternative?

    Répondre
  3. T_DKP

    J’aime bien ton test, je lorgne depuis un petit moment ce Gorillapod pour mon D300, mais je suis un peu comme tout le monde (j’ai peur) pour mon matos.
    Je pense que je vais attendre encore un peu, entre les réponses que tu vas avoir et les autres tests.
    Merci encore pour ce petit retour de test.
    François

    Répondre
  4. VinzzniV

    Joli test ! Je comptais justement m’en acheté un d’ici peu de temps, mais se serai pour le mettre avec un Nikon D300 + 18-200 VR, j’ai peur que ça fasse un peu lourd.. Si j’investie c’est dans le model GorillaPod Focus.

    Répondre
  5. Alex6

    Idem que VinzzniV, c’est la combinaison du D300 avec le 18-200 ou équivalent qui m’intéresserait… Avec un 50mm, c’est trop facile 🙂

    Répondre
  6. Nounours

    @Pabouch Alors non je n’ai pas testé le quikpod mais tu viens de me donner une idée de test 😀 a suivre sur le blog 😀

    @catfishs @T_DKP Si tu viens a une sortie photo je peux te le prêter pour que tu test le produit 😀

    @VinzzniV @Alex6 Le GorillaPod Focus est en métal et plus lourd aussi. mais je vous prend au mot 😀 le test a faire avec le 18-105 je ferais une MAJ

    Répondre
  7. Jonathan

    Au final c’est un test tout a fait classique comme on en trouve partout… C’est dommage pour quelqu’un qui avait ‘peur’ pour son matériel de rien dire de plus. Perso ca me laisse sur ma faim : quid de l’attacher a une barriere, un poteau, un arbre. Est-il vraiment utile ou au final son usage n’est bien que dans quelques endroits ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.