On a beau faire de la photo depuis 1 semaine ou depuis 20 ans, personne n’est à l’abri de faire des erreurs et des oublis qui peuvent vite gacher une sortie photo, ou même des vacances…

Voici une petite liste non exhaustive (à compléter dans les commentaires) du pire qui peut arriver à un photographe… (une grande partie sont des cas vécus sur mes 4 années de photo… dont le dernier ne date que de ce week end…)

– Oublier son appareil photo : On commence par la pire. Vous partez en week end, vous souhaitez en profiter pour faire quelques photos de l’architecture de la ville, des portraits de vos amis, des panoramas… Bref, utiliser votre réflex… Vous partez… et là ! Vous avez oublier tout simplement votre sac photo dans l’entrée… Bien que cela ne me soit jamais arrivée, je ne vois pas de situation pire que celle là. Impossible d’en acheter un sur place… Souvent difficile de faire demi-tour…

– Oublier sa carte mémoire : Situation qui m’est familière… Vous sortez le Nikon, avec une idée en tête. Vous l’allumez… et là, mauvaise surprise : pas de carte mémoire !!! Soit vous avez de la chance, et vous avez un petit supermarché dans le coin pour acheter une carte SD ou CF, et vous pourrez reprendre votre séance photo, soit… Bref, dans tous les cas, là photo que vous avez vue à ce moment, est partie depuis longtemps 🙁

– Oublier de décharger sa carte mémoire : Erreur également très fréquente… Par chance, vous avez peut être encore assez de place pour faire vos nouvelles photos, ou vous avez une autre carte mémoire (ou la possibilité d’en acheter une neuve)… par malchance, vous n’avez pas assez de place… Bon courage pour faire un tri directement sur le réflex…

– Ne pas avoir rechargé la batterie (ou même l’oublier…) : Erreur fréquente, et finalement peut etre pire que la première… Sans batterie, vous ne pourrez rien faire du matériel, trépied, et autre accessoires photos que vous avez porté toute la journée sur le dos… De quoi rager. Mais espérons que vous avez bien le chargeur à l’hôtel (et la batterie), et que vous ne l’avez pas oublié chez vous…

– Trop ou pas assez d’objectifs : Si vous n’étudiez pas correctement l’endroit où vous allez, les photos possibles, vous risquez deux choses : prendre trop de matériel… ou pas assez. Dans le premier cas, vous allez porter beaucoup trop… dans le second, vous allez vous sentir blazé parce que vous n’aviez pas ce qu’il fallait… Idem pour les accessoires (filtres photos,  flash…)

– Se tromper de sac : Chacun a sa préférence. Sac en bandoulière, sac à dos, sac à main… Cependant, il y a des chances que vous n’utilisiez pas les mêmes sacs si vous partez 3 jours, 1 semaine, ou même 2h… C’est par l’expérience que vous saurez choisir le sac qui convient le mieux à votre voyage (de même que pour les objectifs). (Idem, c’est du vécu… le sac en bandoulière c’est le mieux en ville… mais pas pendant 10h)

– Oublier de contrôler ses réglages : Hier soir, vous avez fait des photos de nuit, ISO 3200… Vous repartez aujourd’hui (journée bien sur ensoleillée)… Vous voyez votre photo… réglage vitesse, ouverture… Clic Clac ! Vous ne vous rendez compte qu’au moment du traitement (et en voyant le bruit sur la photo) que les Iso n’étaient pas du tout adapté… Heureusement, aujourd’hui, LR permet de bien corriger le bruit, mais… (idem, c’est du vécu)

Exemple : photo prise avec un Canon 50D – 1 000 ISO – f/4 – 1/6400…

 

– Shooter en Jpeg au lieu d’en Raw : (Pour ceux qui shootent en Raw). Prendre une photo en Jpeg n’est pas concevable ? Pourtant, pour une raison X ou Y, vous avez un jour transformer le format sur le D700 de Raw à Jpeg (exemple : photos de travaux à transmettre à la famille rapidement… et vous n’avez pas envie de passer par Lightroom) et bien sur, vous avez oublié de remettre ensuite le format Raw. Alors, soit vous avez beaucoup de chance, et vous êtes tout de même en qualité maximale sur votre Jpeg (c’était mon cas ce week end). Donc certes, votre photo est en jpeg, mais elle reste de bonne qualité (et bon, si vous avez l’habitude d’être en raw, vous ne vous amusez pas à faire des photos en N&B directement sur le reflex), soit vous avez vraiment pas de chance, et les jpeg sont de faible résolution… Vous n’avez plus qu’à tenter de refaire les photos prises (mais en raw cette fois), soit regretter tout simplement et tirer une leçon de tout cela…

 

Tous ces petits tracas matériels militent pour une seule chose : avant de partir, prenez le temps de faire votre sac photo : choisissez bien votre matériel (Reflex, Hybride, Compact…) Analyser ce que vous avez envie de faire (choix des objectifs), de charger (batterie) et décharger (cartes mémoires) le matériel. Initialiser votre appareil avec un premier réglage type (Raw, Iso…) et pensez bien à prendre ce sac en partant !!!

Cette liste est loin d’être exhaustive. Je vous invite à la compléter en commentaire.

 

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photoVous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

35 Réponses

  1. Merwen BA

    Les pires Oublier sa carte mémoire +  Shooter en Jpeg au lieu d’en Raw. Bon oublier son appareil faut pas forcer.. quoi que… 😉

    Répondre
  2. Eric Martzloff

    Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’oublier de passer en RAW soit une tare. Si le photographe sait exposer ses photos, même sur un grand tirage, on ne voit pas la différence. J’ai des tonnes de preuve dans mes travaux.

    Répondre
    • Celk

      Je suis d’accord sur le fait que ce n’est pas une vraie erreur… Mais cela m’est arrivée ce week end. Mes photos  en jpeg sont très bien… et en effet, quand on sait faire une photo, jpeg ou raw, c’est pareil…
      Mais j’ai mis beaucoup de temps à m’en remettre (bien 2/3h)… Cela a plus affecté mon moral que mes photos…

      Répondre
  3. Emeline

    Oh oui, des situations malheureusement vécues : « Oh, le neveu qui se met debout, et si je prenais une photo » … « oh, je n’ai pas de batterie ». 
    Ou bien la SEULE fois où on sort notre carte mémoire, parce que d’habitude on le fait au cable … et que forcément, on oublie de la remettre … Grr

    Répondre
  4. Clovis

    J’ai une parade pour le RAW : quand j’ai besoin d’un JPG rapide, je shoot en RAW+JPG… 😀

    Sinon moi un jour j’ai oublié

    Répondre
  5. Montreal_boy

    Autre erreur dans le même registre : avoir laissé la batterie vide trop longtemps dans l’appareil, avoir perdu la date et l’heure et prendre 5 jours de photos qui seront finalement horodatées 1 1 2000… Et que vous aurez un mal fou à classer correctement …

    Répondre
  6. Aurélie Amiot

    Un truc testé et approuvé : oublie le sabot du trépied, où comment porter tout le week-end un truc inutilisable (en fait, j’ai racheté une tête sur place, mais j’ai râlé, quand même).
    Un truc que-c’est-pas-moi-que-je-lai-fait mais qui fait flipper : une connaissance a vidé l’intégralité de sa carte mémoire en faisant une fausse manip. Elle voulait effacer une photo… Du coup, laisser de côté le bouton « supprimer » et faire le tri plus tard peut être une bonne option. (sur certains appareils, la différence entre supprimer une image et supprimer tout tient à un appui long !)

    Répondre
    • Rgs_

      Au fameux mariage en Australie, j’ai protégé certaines images avec la clé, puis j’ai formaté. Sauf que chez Nikon ça formate tout !! Heureusement j’ai pu tout récupérer avec le bon soft…

      Répondre
  7. Petitphotographe

    Pas faut tout ca! Qui n’a pas eu deprobleme de batterie un jour… On en a tous une de rechange. Non, moi le pire qui m’est arrivé c’est sur une base ULM. Faire 1km à pied et au moment de shooter Grrriinnng… Pas de carte de le boitier…. Comment faire 2Km en courant dans un champ…

    Répondre
  8. Sand Photosensible

    Batterie quasi vide Réglage non changés et pas d appareil me sont coutumier de même Qu un objectif qui ne convient pas ..le temps de le changer l instant magique est passé

    Répondre
  9. FD Photography

    Imaginer qu’un HDR fait la photo, prendre les multiples retours flickr & facebook pour argent comptant et perdre son humilité. Rester systématiquement en automatique/semi-automatique. Ne s’être jamais imposé de passer une journée, une semaine sans regarder l’écran de son boitier (l’argentique est parfait pour cela)… tellement d’autres encore…

    Répondre
  10. Momcharivariphoto

    Oh je connais parfaitement tout cela. Personnellement je suis specialiste de l’oubli de carte memoire. je le fais relativement regulièrement de meme qu’oublier de decharger avant de prendre de nouvelles photos …

    Répondre
  11. Rousselziak

    Il m’ai arrivé un truc qui m’a fait raller 15 jours …  Faire un shooting avec 2 boitiers pour ne pas avoir à changer d’optique toute les 10 secondes et pour une raison que je ne sais toujours pas, j’ai mis la carte de mon D300 dans le D3 avec lequel j’ai été obligé de la formater et … toute une série disparue …..

    Répondre
  12. A-snowboard

    Pas mal cette petite liste. Mais il y en a qu’on peut éviter sans problème.

    Pour la carte mémoire, premier réflexe (pas de jeux de mot) quand je rentre chez moi : décharger la carte, la vider et le remettre dans le reflex. Au moins je sais que de ce coté là j’ai rien à craindre.

    Shooter en Jpeg ? pas de souci, avec le RAW a coté. Comme ça au pire si on oublie les réglage on a les deux. Et puis quand on voit que ça se remplis un peut trop vite on regarde et on change le réglage ! 🙂

    Voila les deux point qu’on peut éliminer si on a de bonnes habitues.(après on reste humain)

    Après pour le reste…

    Répondre
  13. Manewvision

    Des erreurs bien connues en effet !
    La pire erreur pour moi a été de laisser mon sac photo 1h30 dans la voiture de loc le dernier jour de mes vacances (il y a 3 jours). Résultat : vitre brisée et plus de sac photo.
    Donc un petit conseil, soit il ne faut jamais se séparer de son matos, soit il faut prendre une bonne assurance.

    Répondre
  14. Laurent Laveder

    J’ajouterai : emmener son trépied mais avoir oublié le sabot chez soit. Subtile, mais agaçant.
    Tout ça ne m’est guère arrivé, mais il y a peu, je suis sorti pour une série de « jeux lunaires » en ayant oublié le trépid ! Heureusement, j’avais un marche-pied qui m’a servi de support pour shooter au 300 mm. Au final, quelques photos floues, mais de belles réussites de « jardinage lunaire » : http://www.pixheaven.net/galerie.php?id=22

    Répondre
  15. Régis Matthey

    Poser l’appareil sur trépied, puis le trépied sur une commode + une chaise bancale, c’est une groooosse erreur. Ou foncer sur l’appareil en quad aussi. Ou changer d’objectif et le laisser sur le toit de la voiture. Depuis, je garde une carte mémoire dans mon porte-feuille, mais ça ne résout que le problème n°2…

    Répondre
  16. Dominique

    J’ai toujours une carte mémoire dans mon sac à main, et de toute façon aujourd’hui on en a de très bonnes dans son GSM, il suffit d’emporter aussi l’adaptateur . . . .

    Répondre
  17. Leloup

    Partir en voyage avec tous le matos, y compris un laptop mais oublier le lecteur de carte.

    Répondre
  18. Greg

    Un article qui passionne. Qui n’a pas eu l’un de ses problèmes un jour ? Là je pars pour deux semaines et je viens de tout revérifier après avoir lu ton article. ;o)

    Répondre
  19. Davet

    tres bon article. J’aime bien le photographie, et j’en fait partout où je me trouve, que ca soit en ville ou en plein campagne dans un tente à location. Je suis toujours content de trouver les conseils de ceux qui ont bein plus de savoir-faire que moi.

    Répondre
  20. kromatographe

    je vais me faire lincher , mais oublier de rmettre la carte mémoire ne m’arrive jamais car je ne l’enlève pas de l’appareil, je décharge toujours en branchant le reflex en USB 😉

    le plus courant, c’est la panne de batterie, surtout pour les flash car pas de témoin de charge 😉

    Le sabot du trépied parfois 😉 et aussi la télécommande empéchant de faire la photo de famille dans cet endroit si sympa a 2500m d’altitude 😉

    Répondre
  21. Pierre Robert

    On garde les mauvais souvenirs longtemps !
    Il était une fois un gars maladroit qui:

    – A mal verrouillé son objo. sur la monture, et Vlan, elle a descendu 7-8 marches
    en bois solide. Le cœur m’a presque arrêté. Malgré ma bévue, l’objo n’a subit
    aucun dommage, ni matériel, ni opérationnelle. Donc chanceux quand même.

    – A oublié de mettre le cran de sécurité sur la plaque amovible de mon trépied,
    mais la Caméra s’est échappé lorsque j’ai accroché un des pieds, mais mon
    réflexe a été d’essayer de l’attraper de la main gauche, et je l’ai rattrapé de
    justesses parce qu’elle s’en allait directement sur une surface en béton, OUF !

    – Mon appareil est assez récent et j’insère toujours 2 cartes SDHD dans l’appa-
    reil. Celle du haut en RAW et celle du bas en JPEG, donc c’est très pratique.

    – En passant, n’oubliez pas de Formater vos Cartes-mémoires de temps à autre
    car des fois elle peuvent attraper un soucis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

vendre_photo

Inscivez vous pour recevoir :

Notre E-book avec les 30 erreurs du photographe que vous pouvez facilement arrêter 

Merci de votre inscription

Pin It on Pinterest

Shares