En cette nouvelle année, la découverte de nouveaux photographes amateurs et professionnels reprennent, avec les interviews. Et on commence avec Pierre Ducarouge, une belle découverte à mes yeux 🙂

Son site : http://p13rre.free.fr

Pierre Ducarouge

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Pierre Ducarouge, 22 ans, je suis Lyonnais (depuis ma naissance), actuellement en école d’ingénieur. Je suis proche du but et bientôt à la recherche d’un emploi, en me gardant si possible un peu de temps pour continuer la photo. Ayant des racines en Haute Savoie et dans la région Grenobloise, j’ai développé depuis ma jeunesse une passion pour la montagne et tous les sports que l’on peut y pratiquer, aussi bien en été qu’en hiver et j’essaye de combiner ces passions avec celle de la photographie mais nous y reviendrons plus tard. Le plus dur restant parfois de s’arrêter de skier pour faire des photos lorsque la neige est superbe et les conditions parfaites… dur dur de satisfaire toutes ses passions.

 Pierre Ducarouge

Quel est ton matériel photo ?

J’ai commencé la photo avec un canon 350D il y a quelques années avant de basculer vers un 7D équipé aujourd’hui d’un 50 mm fixe canon (f/1.8) que j’utilise beaucoup, un tamron 17-55, un fisheye 8 mm (Samyang f/3.5) et un zoom Sigma 150-500 mm. Je compte bientôt compléter mon parc d’objectif par un 70-200, et peut-être le 17-40 f/4 L de chez canon.

Je possède aussi plusieurs appareil argentiques, dont un reflex Minolta donné par mon père, un minox 35 mm et deux polaroids que j’utilise hélas très peu à cause des difficultés liées au travail sur pellicule de nos jours…. ou à la facilité du numérique.

 Pierre Ducarouge

Pierre Ducarouge

 Comment est venue la passion de la photo ?

J’ai baigné dans l’univers photo depuis ma jeunesse, en famille, avec mon père et mon oncle qui pratiquaient la photo passionnément, en vacances et en famille. J’ai aussi suivi les traces de mon cousin qui développait ses propres clichés à la fac. J’ai commencé à faire des photos avec l’appareil de mon père lors des fêtes du 8 décembre à Lyon où les bâtiments sont mis en lumière, illuminant ainsi toute la ville.

C’est la pose longue et le fait de capturer des images que l’œil ne voit pas qui m’ont attirés vers la photographie et qui me guident encore aujourd’hui avec par exemple le HDR ou les photographies infra-rouge. J’ai ensuite eu la chance de recevoir un Canon 350 D en cadeau alors que les reflex numériques commençaient à peine à percer et j’ai pu photographier à tout va, de jour, de nuit, tentant de nouvelles expériences et précisant mes goûts et mes envies grâce à cet outil formidable. L’arrivée du 7D correspond pour moi à un cap franchi dans le monde de la photo et surtout au début de mes essais dans la vidéo et le montage, mais c’est une autre histoire.

Pierre Ducarouge

Quel est le thème photographique que tu affectionnes particulièrement ?

Le sport en général et plus particulièrement les sports d’exterieur, passionné par le ski, le kitesurf et le snowkite  (mélange de kitesurf et de ski), je prends énormément de plaisir à photographier mes amis ou des riders pros lors de mes sorties. J’essaye aussi d’être présent lors de compétitions, de niveau national et international, à la fois pour profiter du spectacle et pouvoir réaliser des clichés de qualité grâce au niveau technique des compétiteurs. Je me heurte parfois aux vigiles et aux barrières de sécurités, mais ce milieu reste assez tolérant et on me laisse en général me faufiler à travers les contrôles pour me placer au cœur de l’action. Des évènements comme la Coupe Icare, le FISE de Montpellier ou le Kumi Yama aux deux alpes sont pour moi des dates incontournables.

Pierre Ducarouge

Parallèlement à mes photos sportives, je réalise des photos de nuit ou dans des atmosphères sombres. J’aime les rendre lumineuses grâce à des poses longues, et comme je le disais précédemment, capter des images invisibles à l’œil nu. C’est aussi cette démarche qui m’a poussé à m’intéresser aux techniques comme le HDR ou les photos infra rouge qui permettent de jouer sur les perceptions de l’œil et de composer son image d’une façon différente que simplement par le cadrage.

J’ai eu l’occasion de m’initier au shooting en studio grâce au club photo de mon école, mais j’ai du mal à concevoir de s’enfermer dans une pièce et de fermer les volets pour shooter au flash quand l’extérieur est baigné d’un soleil radieux. Je préfère marcher deux heures en montagne pour accéder à un point de vue sympa plutôt que de passer deux heures en studio à régler des flashs. J’ai aussi eu l’occasion de faire quelques photographies de mariage, plus comme “l’ami qui fait des photos” que comme véritable photographe de mariage, mais les mariés étaient très contents des photos et cette intervention m’a permis de m’offrir un nouvel objectif.

Pierre Ducarouge

As-tu déjà quelques séries photos ?

 J’ai fait quelques séries, ou disons plutôt des groupes de photos qui me plaisent sur des thèmes que j’affectionne, particulièrement comme je le disais de sports d’extérieurs. Le snowkite, ma grande passion rempli mes disques dur, la dimension aérienne et spectaculaire de ce sport permet d’impressionnants clichés.

Pierre Ducarouge

Pierre Ducarouge

Egalement grand amateur de parapente, j’ai de nombreux clichés qui me restent en mémoire d’un voyage à la Dune du pila l’été dernier et de mes quelques vols estivaux dans le ciel d’Annecy.

Pierre Ducarouge

Pierre Ducarouge

Plus rapide, avec des voiles plus petites que des parapentes et sur des skis, le speedriding est aussi un sport impressionnant et plutôt photogénique. J’ai eu l’occasion l’hiver dernier de me rendre à Valmeinier où j’ai fait des photos pour l’école Envergure (http://www.parapente-speedriding.fr), ce qui a donné lieu à première parution dans un magazine spécialisé et un bon résultat au récent concours de l‘IF3 (Festival de Films de Skis à Annecy en Septembre).

Pierre Ducarouge

Evidemment, lyonnais natif, je citerai ma série de photos de Lyon et des fêtes du 8 Décembre qui chaque année viennent remplir ma mémoire et mes cartes mémoires de nouvelles images aux couleurs variées.

Pierre Ducarouge

Perre Ducarouge

J’ai aussi d’autres séries, de ski ou de kite, mais il est difficile de mettre en avant tout ce que j’aime et que je photographie.

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Je serais tenté de répondre tous, car en gros consommateur d’images et de vidéos, j’en vois beaucoup et de tous style. En particulier les photographes de ski dont les photos remplissent les magazines et les publicités. Je souhaiterais d’ailleurs souligner le fait que dans les magazines de glisse en général et de ski en particulier, les publicités sont nombreuses, très nombreuses. Trop souvent nos yeux glissent sur ces pages publicitaires sans nous y arrêter alors que ces photos sont souvent magnifiques et méritent largement notre attention en dépit du fait que les marques viennent y apposer leurs logos.

Je citerais aussi Jérôme Maupoint dont les photographies font école dans le milieu du parapente, j’ai acheté ses deux magnifiques livres quelques jours avant de recevoir le magazine qui renfermais ma première parution, juste au dos d’une de ses photo !

Pierre Ducarouge

Quelle serait la photo que tu aimerais faire ?

Une publicité justement je crois. C’est une marque de reconnaissance que je trouve importante dans ce milieu et qui, je pense, peut ouvrir des portes vers d’autres opportunités. J’imagine un couché de soleil, en montagne au printemps, coiffé d’un skieur porté par sa voile dans une position totalement improbable et très impressionnante. Qu’une grande marque de sport reprenne une telle photo serait une bonne chose pour le snowkite, sport qui gagne à être connu et qui est encore aujourd’hui souvent confondu avec le parapente, le speedriding ou autre. Je serais très heureux de faire une telle photo et qu’elle participe au développement de notre activité. Par ailleurs, j’en profite pour placer ici un petit appel, si des skieurs (aussi bien en freestyle qu’en freeride), lisent cet article, je suis à la recherche de modèles pour des photos ou des vidéos cet hiver. Snowboarders, parapentistes, vttistes ou autres, n’hésitez pas non plus, si je suis dispo ça sera avec plaisir.

Pierre Ducarouge

Aurais tu des conseils ou des améliorations à suggérer pour photopassion.fr ?

Pas vraiment de conseils… disons plutôt des souhaits. Le site est très bien fait et regorge de conseils photos passionnants que je tente d’ailleurs souvent de mettre en application. J’apprécie particulièrement  la dimension humaine de votre site, le fait que vous vous intéressiez non seulement aux aspects techniques mais également à la personnalité des photographes. Les tests de matériel ou news sur de nouvelles sorties sont souvent développées sur d’autres sites ou blog, mais cet aspect humain est plus difficile à retrouver. Certains photographes découverts dans vos pages font maintenant partis de mes favoris et je consulte régulièrement leurs sites comme source d’inspiration.

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photoVous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.