Pour les passionnés de la photo !

Les différents plans et types de photo

Toute personne qui possède un appareil photo a la même volonté : faire de belle photo. Pour la plupart, la pratique de la photo n’est qu’une passion, un loisir. Ils n’aspirent pas à devenir photographe professionnel. 

Cependant, faire de belle photo ne se résume pas à la maitrise de votre appareil numérique. Pour une meilleure qualité de la capture de vos photographies, vous devez notamment maitriser une série de techniques. En effet, la photographie regorge de techniques qui sont importantes à connaitre afin de dompter votre sujet. La profondeur de champ, la distance focale, le triangle d’exposition, la valeur de plan et bien d’autres encore seront des techniques prochainement exposées sur notre blog. 

Aujourd’hui, nous allons principalement nous focaliser sur les divers plans dans la photographie. De ce fait, pour améliorer la qualité de vos images, il est essentiel de s’informer et de maitriser les divers plans et le cadrage photo. Par la suite, nous allons nous concentrer sur les divers angles de prise de vue ainsi que les divers types de photo. 

Comment prendre des photos selon la nature du plan ? Quels plans choisir selon l’angle de prise de vue ? Quels sont les divers styles de photo ? A travers ce guide, nous allons vous apporter certaines notions qui vous permettront de maitriser les techniques de base de la photographie. 

Les différents plans 

Connaitre les différents plans d’une photo est une des techniques de base voire même, la première à maitriser. Avant de se lancer vers des approches plus complexes, il est important de d’abord comprendre et maitriser les divers plans mais aussi le cadrage photo. En effet, afin d’exprimer votre créativité personnelle, la réussite de vos photographies dépend, avant tout, du type de cadre. Ainsi, nous commencerons par le plan large jusqu’au très gros plan. 

Echelle de plan ?

Avant de se lancer dans le vif du sujet, il est tout d’abord essentiel de bien comprendre ce qu’est une échelle de plan. En effet, que ce soit un paysage, un personnage ou bien un objet, l’échelle de plan correspond à la taille de ces éléments par rapport à l’image. Ainsi, chaque capture de photo possède une certaine valeur de plan, c’est-à-dire qu’en fonction du plan choisi, l’image peut exprimer différentes choses. Avec l’échelle de plan, il est tout à fait possible de jouer avec la distance, de se focaliser sur un élément plutôt qu’un autre ou au contraire, de diluer son attention. 

Les divers plans que nous allons exposer et détailler sont directement inspirés des plans au cinéma. C’est exactement la même approche mais transposée dans le monde de la photographie. 

Cette définition d’échelle de plan permet donc de catégoriser la photo selon deux notions essentielles : d’une part, la place du sujet dans le cadre de la photo et d’autre part, la place du paysage (ou encore de l’arrière-fond) dans le cadre de la photographie. 

Ainsi, avec ce principe, il est possible de cadrer un personnage de différentes manières selon le plan choisi. Plus on se rapproche de la personne, plus l’environnement autour disparaitra. A l’inverse, plus on s’éloigne du sujet, plus l’arrière-fond sera présent dans la photo. 

Mais alors, quel est le but de l’image lorsque vous prenez une photo ? Quelle émotion souhaitez-vous transmettre à travers l’angle de prise de vue ? Pour mieux comprendre, voici les différents plans possibles.

Plan large

En photographie, le plan large est un cadre qui permet de rendre visible un sujet dans lequel l’environnement est très présent. Ce genre de cadre est généralement utilisé pour mettre en relation le personnage (ou l’élément photographié) avec un environnement qui l’entoure. Le plan large permet d’insister sur l’ambiance dans lequel le sujet, seul et isolé, se trouve. 

Plus particulièrement dans le format portrait, un plan large permet de rendre la personne plus « petite » parmi un environnement bien plus « grand ». En utilisant ce cadre, l’environnement prend une place considérable, montrant ainsi l’étendue et la grandeur de l’endroit photographié par rapport au modèle. La relation entre le sujet et le lieu dans lequel il se trouve est forte. 

Quand utiliser le plan large ? 

Dans d’autres disciplines relativement proches de la photographie comme le cinéma ou la vidéo, le plan large est utilisé pour exprimer le déroulement d’une action. Il permet de planter la scène, de décrire un endroit en particulier ou encore d’y apporter un détail pertinent pour la narration. Ainsi, dans le monde du cinéma, une scène capturée en plan large permet d’indiquer une situation géographique particulière dans laquelle une action va se dérouler. 

Dans le milieu de la photographie, utiliser le plan large peut exprimer la même volonté. Pour un portrait photo, cela permet d’amener une certaine narration particulière voire originale de la personne photographiée. 

De manière générale, ce genre de cadre est utilisé pour photographier un paysage : image de coucher de soleil, photo du ciel, photo de nature ou encore photo panoramique. Avec le plan large, on introduit une personne dans le cadrage photo pour ainsi donner une certaine échelle à la nature qui l’entoure. 

Plan d’ensemble

Le plan d’ensemble est relativement proche du plan large puisque l’environnement est encore fort présent dans le cadrage. Cependant, on se rapproche un peu plus du personnage ou de l’objet (ou tout autre élément) photographié. En effet, le sujet est bien plus présent dans le cadrage, occupant ainsi une plus grande partie de la photo.

Dans le format portrait, le plan d’ensemble permet de prendre en photo un sujet dans un environnement défini et précis : une rue, une place, un endroit spécifique dans une maison. Tout comme avec le plan large, la mise en scène a encore une place prépondérante dans le cadrage. Cependant, la place de la personne photographiée est bien plus grande qu’avec un plan large. 

En utilisant le plan d’ensemble, le photographe doit essayer de transmettre une information, une émotion : pour quelle raison ce décor entoure-t-il le sujet photographié ? Existe-t-il une relation entre les deux éléments ?

Plan moyen (plan serré ou photo de plain-pied)

Le plan moyen (aussi appelé plan serré ou photo de plain-pied) est un cadrage dans lequel le sujet est photographié de la tête au pied. L’environnement dans lequel est entouré le sujet est toujours présent mais passe au second plan. Il est tout à fait possible de photographier un ou plusieurs personnages de plain-pied. 

Le but de ce cadrage photo permet de focaliser l’œil uniquement sur le ou les modèles. L’arrière-fond qui entourage le sujet est toujours présent grâce à quelques éléments de l’environnement. Ces éléments de décor permettent notamment de donner un certain contexte à la photo. 

Pour quelles raisons utiliser le plan moyen ? 

Le plan moyen est très régulièrement utilisé dans les magazines de mode ou encore de prêt à porter. Ce genre de cadrage permet de mettre en avant et en valeur la silhouette, un physique, une allure ou encore pour tout simplement montrer un look. 

Attention, si vous êtes trop proche du sujet à photographier, il faut éviter à tout prix les effets de distorsion. Il est préférable, dans ce cas-ci, d’utiliser une certaine distance focale pour éviter ces effets indésirables sur votre photo. Pour ce faire, utiliser une focale standard (de 50mm – 85mm) tout en vous éloignant de votre modèle. 

Plan américain

Le plan américain, aussi appelé plan ¾, permet de photographier un personnage de la tête jusqu’au niveau des cuisses. L’environnement qui entoure le sujet est toujours présent mais reste secondaire par rapport au modèle mis en avant. En utilisant ce genre de cadrage, le photographe cherche ici une composition équilibrée entre le décor, la tenue du personnage et son émotion. Cette perspective est une des plus utilisées par les photographes. Le but de l’image ici est d’exclure, petit à petit, l’environnement au profit du sujet photographié. 

Petite variante également avec le plan italien. La différence entre les deux cadres est la capture du sujet jusqu’aux genoux (et non plus jusqu’à la mi-cuisse). 

Pour une meilleure qualité de photo, il est préférable de ne pas cadrer le sujet au niveau des articulations (genoux, chevilles, hanches). Il est plutôt conseillé de prendre des photographies à mi-cuisses. C’est pour cette raison que le plan italien est de moins en moins utilisé car ce genre de cadrage coupe le personnage photographié au niveau des articulations.

Pourquoi avoir donné le nom « plan américain » ?

Durant la première partie du 20ème siècle, le cadrage en plan américain a été largement utilisé dans le cinéma, dans la plupart des films américains. Ce type de cadre était notamment utilisé dans les films western afin de montrer le pistolet et la ceinture des acteurs. 

Le terme « plan américain » provient donc du monde du cinéma !

Plan rapproché (poitrine photo)

Le plan rapproché, aussi appelé poitrine photo, est un cadre pris de la tête jusqu’à la taille voire, dans certains cas, jusqu’à la poitrine du sujet photographié. 

Le photographe se focalise ici sur les expressions, le regard et les émotions du modèle. On se rapproche de plus en plus de la figure du personnage et un lien se crée entre le sujet photographié et l’œil du spectateur. 

Encore une fois, faites attention à ne pas couper votre sujet au niveau des articulations. Pour une meilleure qualité, couper les bras du sujet entre son coude et son épaule. 

Au niveau technique, il est préférable d’utiliser une grande ouverture pour effacer complètement l’environnement, le décor qui entoure la personne photographiée. L’arrière-fond importe peu ici, notre regard doit uniquement se focaliser sur le sujet et ses émotions. 

Avec le plan américain, c’est un des plus populaires dans le format portrait. C’est notamment le cadrage parfait pour se rapprocher du sujet sans pour autant se focaliser sur son visage. Avec le choix de ce cadre, vous pouvez également analyser l’allure et les vêtements de la personne photographiée.

Gros plan

Le gros plan permet de prendre en photo uniquement le visage, dans son entièreté avec les épaules du sujet. On se focalise principalement sur la figure de la personne photographiée pour nous laisser lire ses émotions. Dans le monde du cinéma, ce point de vue est utilisé pour l’analyse psychologique des personnages. 

Tous les traits sont visibles avec ce cadrage. Il est donc important d’apporter le plus grand soin à la lumière sous un bon jour afin de sublimer votre sujet. La lumière pour photo est très importante pour ce genre de cadrage ! 

Comme pour certains champs de prise de vue, le choix de l’objectif est important. Oubliez les objectifs grand angle (20mm) et les focales standard (35 – 50 mm) qui vous empêcheront d’obtenir une photo de qualité. Privilégiez plutôt des objectifs zoom (100 mm et plus) pour améliorer la qualité de votre photo. Opter pour cet objectif évite notamment la déformation du visage.

Très gros plan

Pour terminer ce tour d’horizon des divers plans, nous terminons par le très gros plan. Il permet de prendre en photo un gros plan d’un détail particulier sur votre sujet photographié. L’arrière-fond ici est inexistant. 

Comme avec le gros plan, avec ce genre de cadre très serré, il est important d’apporter une grande attention à l’esthétisme : éliminez tous les défauts possibles, apportez une belle lumière pour photo sous un bon jour. 

Le très gros plan est utilisé pour photographier un détail du visage : des yeux, une bouche, une boucle d’oreille ou encore un maquillage en particulier. Le but étant de créer une vraie relation de proximité entre l’œil du spectateur et le sujet photographié. Ce cadrage peut également être utilisé pour photographier des détails comme des objets. 

Pour réussir votre capture, privilégiez un téléobjectif ou un objectif macro afin de faire de belle photo de meilleure qualité.

Vous l’aurez donc compris, prendre de belle photo nécessite de connaitre quelques bases et règles, notamment bien choisir le plan et le cadrage. Cependant, il est tout à fait possible de créer ses propres cadrages, le tout est d’être créatif, de s’amuser tout en respectant les règles de base (comme par exemple, ne pas couper les articulations du sujet photographié). 

Une fois le plan déterminé, il est également important de réfléchir à l’angle de prise de vue.

Angle de prise de vue

L’angle de vue est aussi un élément important lorsqu’on photographie des personnages, un paysage ou bien encore des animaux par exemple. En effet, une scène est observée à travers un appareil numérique selon une position déterminée. La hauteur de prise va notamment exprimer les sentiments et les émotions du sujet photographié. L’art de la photo est donc une émotion inconsciente mais travaillée par le photographe. Il faut alors bien choisir son angle de vue pour laisser transparaitre les émotions. 

Par exemple, si un photographe utilise un angle de vue rapproché, il va ici rechercher une certaine proximité et créer une intimité avec le sujet photographié. A l’inverse, si un photographe s’éloigne de son sujet, il va ici créer une certaine distance. 

Pour faire de belle photo, il faut donc bien connaitre les règles de base de la prise de vue même s’il est possible d’innover en la matière. Le but étant de prendre des photographies dont les personnages prennent une majeur partie de l’image. Il faut donc les mettre en valeur. 

Dans l’art de la photographie, il existe divers angles de prise de vue afin d’exprimer telle émotion plutôt qu’une autre. Il existe également des prises de vue inattendues, surprenantes qui peuvent changer la manière dont le sujet est perçu. 

Pour vous perfectionner dans le milieu de la photo, voici les trois angles de vues les plus connus à connaitre.

Contre plongée

En photographie, la technique de la contre plongée permet de prendre des photos du bas vers le haut. L’appareil numérique est donc positionné au niveau du sol et orienté vers le sujet photographié, vers le haut. C’est comme prendre des photographies au niveau de la taille d’un enfant qui regarderait un adulte. 

Le but de cette perspective est de donner de la grandeur à la personne photographiée, de la rendre imposante voire même de donner un sentiment d’écrasement envers le spectateur. Le sujet ici domine complètement le photographe. 

Par exemple, si vous prenez en photo un animal, positionnez-vous légèrement en-dessous du sujet en orientant votre appareil numérique vers le haut. Avec cet angle de vue, l’animal se trouve en position dominant lui donnant même un sentiment d’autorité.

Ce genre de cadrage permet donc de donner une certaine importance au sujet photographié voire même, de le magnifier. Cette impression est notamment causée par l’accentuation de la perspective mais aussi des points de fuite. Cet effet grossit donc les sujets proches de l’appareil numérique. Le problème étant ici que le personnage peut être déformé et que l’arrière-fond soit complètement relégué au second plan. 

Si vous souhaitez prendre des photos originales, utilisez donc cette technique de contre plongée ! 

Faire de belle photo en contre-plongée 

Si vous souhaitez prendre des photographies en contre plongée, c’est quelque peu difficile à réaliser du premier coup ! Comme le sujet photographié est mis en valeur, il faut faire attention à ne pas créer des déformations trop importantes avec une perspective accentuée. Le but de la technique de la contre plongée est de rendre dynamique une scène, il faut donc bien soigner sa composition. Pour bien maitriser cette technique, il vous faudra quelques prises en guise d’entrainement. 

Attention si vous faites une photo du ciel en contre-plongée : il ne faudra pas que celui-ci soit trop clair. En effet, vous risquerez de perdre en qualité en brûlant l’arrière-fond de votre photographie. 

Pour faire de belle photo en contre plongée, n’hésitez pas à orienter votre appareil numérique « à l’aveugle ». La tâche sera même plus facile si vous disposez d’un écran orientable. Pour vous aider, vous pouvez également utiliser un miroir au sol pour prendre plus facilement votre photo. Faites attention néanmoins à la mise au point du miroir.

Nous vous conseillons également d’utiliser un objectif grand angle. Sans prendre un peu de distance, il sera compliqué de prendre des photos en contre plongé au-delà d’un objectif de 30 mm.

Photo plongée

La technique inverse à la contre-plongée est la photo en plongée. Pour prendre des photos en plongée, il suffit d’orienter l’appareil numérique du haut vers le bas. Dans ce cas-ci, le photographe domine le sujet avec une tendance à l’écraser pour le rendre moins imposant. 

Une photo en plongée est régulièrement utilisée pour prendre des photos d’enfants en bas âge ou encore d’animaux. Cependant, ces sujets, pris à votre niveau, risquent de rendre l’enfant ou l’animal encore plus petit qu’ils n’y paraissent déjà. Pour un cliché plus naturel, il est préférable de s’accroupir au niveau de votre sujet. 

Utiliser la technique de la plongée permet de chercher les effets suivants :

- Soit réaliser un tilt-shift. Cet effet permet d’apporter une certaine profondeur de champ très courte. Cela donne l’impression à la photo (ou encore à la vidéo) un aspect de maquette ou encore d’une simulation d’un sujet réduit. 

- Soit de donner l’impression d’une supériorité, d’une certaine domination voire une contemplation par rapport au sujet photographié.

Lorsque le sujet photographié est seul, ce genre de cadrage lui donne l’impression d’une certaine solitude voire d’une détresse. Cependant, prendre des photos en plongée pour un groupe par exemple donne l’impression que celui-ci est moins intimidant voire même plus sympathique. C’est notamment le cas avec les images d’entreprise qui donne cette sensation de proximité et d’humanité.

Prendre des photos en plongée

Pour prendre des photos en plongée, il faudra notamment prendre de la hauteur. Faites donc bien attention au choix du support, celui-ci doit notamment être stable afin d’éviter tout accident. Généralement, dans les studios, les photographes utilisent un escabeau. 

Pour de belle photo à l’extérieur en plongée, trouver un support stable est plus compliqué. Il est tout de fois possible de prendre de la hauteur grâce à un muret ou encore à un rocher. 

Pour garder les pieds au sol tout en prenant de la hauteur, il est également possible d’utiliser un monopode ou encore une perche. Ces supports peuvent aussi être combiné avec un retardateur ou encore une télécommande sans fil. 

Au niveau de la composition, la technique de la plongée écrase la perspective en déformant et accentuant les surfaces horizontales.

A hauteur de prise

La dernière technique que nous allons aborder est celle de la hauteur de prise de vue. Cela signifie que vous photographiez votre sujet à son niveau. L’appareil numérique n’est ni orienté vers le haut comme en contre-plongée, ni vers le bas, comme la plongée, il reste sur une ligne horizontale. 

Cette hauteur de vue est notamment préconisée pour des sujets de petites tailles. En effet, cette vue permet de les découvrir sous un autre angle. Il suffit donc de positionner l’appareil numérique au niveau du sujet à photographier. 

Par exemple, pour prendre un animal en photo, il est préférable de se mettre à son niveau. Vous devez alors vous allonger sur le sol ou de poser votre appareil numérique à même le sol. Prendre des photos sous un autre angle (par exemple en plongée), cela donnerait l’impression que le sujet aurait été écrasé en perdant même sa prestance. 

Ce genre d’images ne déforme en aucun cas le sujet. Cette technique est notamment associée au mode narratif afin d’obtenir la neutralité d’un journaliste ou encore pour s’immerger dans l’univers du modèle.

Quelques conseils pour bien choisir son angle de prise de vue

Une fois le sujet à photographier déterminé, il faut bien choisir son angle de prise de vue. En effet, il ne suffit pas de choisir un angle par rapport à un autre par défaut ou juste par « feeling » (même si le feeling peut bien servir dans certains cas !). 

Un mauvais choix de prise de vue peut donner de nombreux défauts à votre photographie comme par exemple : 

- Un petit sujet (animal, enfant en bas âge) pris en plongée : cet effet ridiculise votre modèle par sa stature et sa perspective, le rendant même minuscule. 

- L’arrière-fond n’a pas été utilisé à bon escient. L’environnement est inintéressant voire même laid. 

- Une photo panoramique sans relief et plate.

Pour un sujet de petit gabarit (animal, enfant en bas âge) ou encore des plats

Il est préférable de se mettre à hauteur de vue par rapport à ces modèles. Par exemple, vous souhaitez prendre votre chat, allongé dans la pelouse, en photo ? Allongez-vous ! En positionnant votre appareil numérique à 5 cm du sol. 

Au lieu d’utiliser la plongée, rendant votre chat ridicule par son gabarit. Celui-ci donne l’impression d’être majestueux voire même hautain ! 

Ne pas négligez l’arrière-fond 

Dans certaines situations, l’environnement, qui entoure le sujet principal, peut être révélateur lors de la capture de votre photo. Par exemple, en opérant sur le contraste de couleur ou encore sur les jeux de lumière, l’arrière-fond peut prendre une autre dimension. 

Par exemple, vous souhaitez prendre un portail blanc en photo. Si vous orientez votre appareil numérique vers le haut, et donc vers le ciel, les jeux de contraste et de lumière n’auront pas l’effet escompté. En effet, un portail blanc ne ressortira pas suffisamment sur un ciel au tonalité clair.

En revanche, si vous vous positionnez à un autre endroit, la dimension de la photo peut être toute autre. Par exemple, vous remarquez un peu de verdure à côté du portail blanc, utilisez-le pour qu’il se trouve en arrière-plan. Positionnez-vous en contre-plongée pour capter les détails du portail blanc (motifs arabesque, fer forgé, …) apportant ici une belle hiérarchie visuelle.

Donnez du relief au premier plan

Une photo panoramique ou une image de paysage peut sembler « plate », sans relief si la prise de vue est au niveau de la ligne horizontale. Toute l’émotion ressentie en admirant un paysage, une plage se trouve totalement annihilée sous la vision en 2D. La raison est pourtant simple : on perd les notions de profondeur et de relief si tous les éléments sont placés à la même distance. 

Il faut donc trouver l’élément qui constituera votre premier plan afin d’amener une certaine échelle de taille et de profondeur. 

Par exemple, sur une photo de plage, cela peut être un galet, un crabe, un coquillage ou encore une chaise longue. Pour un photo panoramique, vous pouvez choisir un arbre, un rocher, un animal qui gambade dans le champs, …

En résumé, pour bien choisir l’angle de vue d’une photo, il faut maitriser l’espace photographique. 

- Sur un sujet de petit gabarit, optez pour la prise de vue au niveau du regard plutôt qu’en plongée afin de bien valoriser votre modèle.

- Bien choisir son arrière-fond afin d’apporter un certain contraste ou jeu de lumière avec le sujet photographié.

- Pour une photo panoramique, photographiez en premier plan un élément afin de donner une certaine profondeur, un relief et une perspective à votre photo. 

Encore une fois, bien choisir le bon angle de vue par rapport au sujet photographié doit respecter quelques règles de base pour obtenir une photo de qualité ! Pour exprimer une certaine émotion ou encore un sentiment, il faut bien réfléchir à la prise de vue. Sans cela, faire de belle photo ne sera pas possible (même s’il arrive parfois des petits coups de génie !). Tout comme avec le cadrage, il est possible de sortir des normes et d’innover. Mais si vous êtes débutant dans la photographie, vaut mieux connaitre ses bases d’abord. 

Enfin, pour terminer ce tour d’horizon, nous vous proposons de faire l’inventaire des types de photo qui sont possibles de faire. 

Les types de photo

La photographie est un art qui est pratiqué depuis plus de deux siècles à présent. Aujourd’hui, c’est même un art très populaire et cultivé par de nombreuses personnes dans le monde, que ce soit en tant que passionné ou en tant que professionnel. Les styles, les genres et les thèmes se sont multipliés au fur et à mesure des années entrainant notamment une spécialisation qui est nécessaire pour les professionnels. 

En effet, l’amateur, le passionné prend toutes sortes de clichés, d’images avec l’appareil numérique qu’il possède. Tandis que le professionnel a besoin d’un appareil photo spécifique pour capturer un thème en particulier. Par exemple, si le professionnel s’est spécialisé dans la photographie de portrait, il devra utiliser un type d’appareil avec des filtres, des objectifs et des accessoires spécifiques à son sujet de prédilection. 

Certains thèmes et sujets sont communs à d’autres disciplines comme le cinéma ou encore le dessin, la peinture depuis la création de cet art qui est la photographie. D’autres genres se sont diversifiés au fur et à mesure des technologies. Certains sujets sont même présents dans la vie de tous les jours, d’autres encore sont plus discrets. 

Voici un petit tour d’horizon des types de photographies les plus populaires. L’occasion pour vous, après ces quelques règles basiques sur les plans, le cadrage mais aussi l’angle de vue, de puiser votre imagination dans les thèmes les plus populaires.

Photo portrait

Photographier un portrait est une des représentations les plus anciennes. D’autres disciplines utilisaient déjà cette forme comme la peinture, le dessin ou encore la sculpture. Le but ici est de capturer le moment présent, de fixer l’image d’une ou des personnes à un instant T et ce, de manière la plus réaliste possible. 

Cet instant correspond à une réalité neutre, un contexte général ou encore de laisser transparaitre une partie de la personnalité du sujet photographié grâce à une mise en scène (qui peut être masquée ou non). 

Parmi les disciplines artistiques citées, la photographie est celle qui rend la forme de l’art la plus fiable. Cependant, avec les nouvelles technologies, notamment celles de la retouche d’images, il est possible de retoucher voire de corriger quelques défauts de la photo pour la rendre plus belle et mieux valorisée.

Une photographie de portrait est réussie grâce à de nombreux paramètres. Ces facteurs doivent notamment être maitrisés par le photographe pour rendre le portrait plus fort avec une technicité aboutie. Le naturel du sujet pris au moment présent joue un rôle essentiel dans le format portrait. Le photographe doit également maitriser la profondeur de champ en jouant avec les parties nettes et les parties floues du portrait pour mieux guider l’œil du spectateur vers les points importants et forts de l’image. Généralement, tout se joue sur le regard du sujet, de ses émotions voire même de ses sentiments exprimés à travers la capture d’image.

Faire de belle photo en portrait 

Pour faire de belle photo en portrait, le photographe doit donner la meilleure image du sujet photographié, que ce soit à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le moindre détail est important. C’est pourquoi, certains professionnels essaient de faire ressortir le regard du modèle ou bien encore de la coupe de cheveux. 

Grâce à une bonne connaissance des compétences techniques, le photographe va jouer avec certaines astuces pour mettre en avant ou bien pour camoufler certains traits du visage du modèle. Le but du professionnel est de toujours rendre l’image plus belle, peu importe l’aspect et les traits de la personne. Il doit également apporter une part de créativité et un regard artistique pour prendre ses photos originales. 

Certains photographes privilégient les clichés en noir et blanc pour exprimer l’émotion et la symbolique. En effet, le noir et blanc permet d’accentuer les traits du sujet photographié, surtout son expression et son regard. 

Le choix de l’objectif 

Pour faire de belle photo en portrait, il est important de bien choisir l’objectif pour obtenir l’effet escompté. Pour ce type d’image, nous vous conseillons d’utiliser un objectif « à portrait », c’est-à-dire un 85 mm fixe (ou encore en 50 mm). En effet, cet objectif est lumineux et permet d’obtenir des profondeurs de champ suffisamment courtes pour isoler le regard ou le sujet photographié. 

Pour une image dite « volée » avec des plans plus lointains, nous vous conseillons de vous tourner vers un objectif à 135 mm. Il est possible également d’utiliser un zoom 70-200 pour des photographies plus discrètes comme un mariage ou des photos de « paparazzis ». 

Bien choisir son ouverture maximale est également important. En effet, vous n’obtiendrez pas une profondeur de champ courte si vous optez pour un zoom standard avec une ouverture de 5,6 jusqu’à sa plus longue focale. A l’inverse, pour garantir des fonds flous, qui mettent en valeur votre sujet photographié, sélectionnez plutôt un simple objectif fixe de 50 mm.

Photo paysage ou photo de nature

La photo paysage ou encore la photo de nature est certainement le genre le plus photographié dans le monde. C’est simple, il suffit d’une image de coucher de soleil, d’une photo du ciel ou encore de coucher de soleil pour capturer l’instant. De plus, prendre de belle photo de nature ou de paysage est relativement simple pour autant respecter les quelques règles de base. 

En effet, l’objectif d’un appareil numérique ne rendra jamais le même visuel que l’œil humain. Le professionnel doit donc bien choisir ses objectifs, ses filtres et ses réglages pour laisser transparaitre les mêmes émotions procurées par la beauté d’un paysage. Bien maitriser la technique est une chose mais le photographe doit également être suffisamment ouvert d’esprit pour prêter attention à un lieu visuellement beau pour en capturer l’instant. Cela dépend donc de la lumière pour photo, de la météo ou encore de certaines conditions de travail qui peuvent parfois être difficiles. Tout comme avec le format portrait, le professionnel doit utiliser un matériel spécifique pour capturer des paysages.

Avec les enjeux écologiques qui se développent de plus en plus, les professionnels peuvent capturer des émotions fortes à travers des paysages. Comme par exemple, la puissance à travers l’irruption d’un volcan, la tristesse pour une déforestation, la liberté pour une photo du ciel bleu sans nuage ou encore de la grandeur à travers l’océan.

Avec les nouvelles technologies récentes comme les drones par exemple, de nouveaux clichés de paysage apparaissent, appelés « vu du ciel ». Grâce à ces nouvelles technologies, la nature est vue sous un autre angle de vue. 

Le choix de l’objectif

Pour réussir des photos de paysage, il est préférable d’utiliser des objectifs grands angles avec des focales fixes. Avec la capture d’une image de paysage, il est tout à fait possible de se déplacer d’un endroit à un autre pour y trouver le meilleur angle de vue, la meilleure perspective. 

Il est également possible de travailler avec un zoom. Privilégiez cependant le caractère fixe du paysage en cherchant le point de vue idéal plutôt que de chercher la facilité en zoomant votre sujet. 

Photo animalière

Les clichés ayant pour sujet les animaux (domestiques ou sauvages) sont également un genre particulièrement prisé aussi bien par le professionnel que par le passionné. Cependant, le métier de photographe animalier est particulièrement complexe puisqu’il doit, bien évidemment, maitriser les techniques mais doit également connaitre l’animal en question. De plus, un cliché animalier ne doit jamais être trafiqué par des artifices. 

Comment photographier un animal de compagnie ?

Pour photographier un animal de compagnie, il s’agit avant tout de travailler avec son maître et de bien écouter ses conseils. En effet, un animal, tout comme avec un être humain, possède son propre caractère. Plus compliqué qu’avec un modèle « humain » puisqu’il faudra ruser pour obtenir le résultat escompté. 

En effet, certains animaux sont bien dressés et seront « professionnel », la séance sera alors plus facile. Alors qu’avec d’autres animaux, ils peuvent parfois être stressés ou encore craintifs par la situation. Il faudra alors le rassurer avec notamment ses affaires comme l’eau, la litière et de la nourriture en suffisance. 

Avec un animal domestique, il sera plus simple de faire plusieurs clichés en plusieurs fois. Certains animaux peuvent notamment se prêter facilement au jeu ! Si la séance se déroule dans un studio, attention avec l’animal. Vous devez vous assurer que l’espace de votre studio soit suffisamment grand pour l’accueillir.

Capturer en photo un animal domestique peut également être une partie de plaisir pour le passionné de l’art photographique. En effet, l’animal peut être un beau sujet d’exercice, il peut parfois se prêter au jeu.

Comment photographier un animal sauvage ?

Capturer un animal sauvage est bien plus complexe que de prendre en photo un animal domestique. Pour le professionnel, il doit parfaitement maitriser l’animal en question sans pour autant se mettre en danger. Est-ce le bon moment pour prendre ce cliché ? Ont-ils l’air agressifs ? La mère est-elle protective envers ses petits ? Toutes ces questions à se poser sont essentielles avant de prendre un cliché d’un animal sauvage. De plus, il faut également prendre en compte la météo, l’environnement mais aussi les autres espèces animalières qui entourent votre sujet. 

Comme pour le photographe de portrait et de paysage, celui spécialisé dans les animaux doit utiliser un matériel spécifique et adéquat selon son sujet, notamment avec des zooms, du camouflage et des accessoires pour pouvoir travailler au milieu de la nature. De plus, il doit également avoir une certaine technique d’approche et pouvoir se déplacer rapidement et silencieusement.

Ainsi, obtenir le bon cliché d’un animal sauvage précis demande énormément de technicité (autres que la photographie) mais aussi du temps et surtout de la patience. C’est aussi beaucoup de chance : se trouver au bon moment, au bon endroit. En effet, une bonne photo animalière peut se faire en moins de 30 secondes, sous un coup de chance comme … deux années avant d’obtenir LE cliché parfait. 

Evidemment, il existe bien d’autres types et genres de photos. Nous avons abordé ici que les plus populaires et les plus « faciles » à reproduire en tant que passionné de la photographie. A titre d’exemple, il y a également la photographie de mode, de sport, aérienne, de groupe, d’événement, d’action et bien d’autres encore… 

Vous avez à présent quelques techniques de base à maitriser dans le milieu de la photographie. D’abord bien choisir ses plans en fonction de votre sujet. L’angle de vue est également important pour laisser transparaitre telle émotion plutôt qu’une autre. Vous avez notamment remarqué qu’une mauvaise prise de vue selon votre sujet peut facilement le tourner en ridicule. Enfin, il existe de nombreux types de photos selon le thème, le genre mais aussi selon ses propres préférences. Avant d’être un photographe professionnel, c’est le passionné qui parle, qui capture les émotions et l’instant présent d’un sujet photographié. 

Ces techniques peuvent sembler compliquées au début. Comme dans chaque discipline artistique, que ce soit la vidéo, le cinéma, le dessin ou encore la peinture, il faut maitriser quelques techniques de base avant d’obtenir l’effet escompté. Les grands photographes ne sont pas devenus « grands » du jour au lendemain. Il a fallu s’entrainer durant de longues années avant de maitriser parfaitement son sujet. Le but principal, c’est d’être passionné.

Les prix les plus bas du marché

Les prix les plus

bas du marché

+ de 25 000 produits

+ de 25 000

produits

Livraison de 24 à 72h

Livraison

de 24 à 72h

Livraison à 9,95€ partout en Belgique

Livraison à 9,95€

partout en Belgique

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé