La vidéo rime toujours (oui toujours) avec stabilisation.

Qui a envie de voir une vidéo qui a la tremblote ? Personne. C’est d’ailleurs synonyme souvent d’une vidéo amateur. Mais comment faire pour palier à ce problème ?

Savez vous que le corps humain est toujours en mouvement, même imperceptible ? Le problème, c’est que le moindre mouvement se voit quand on filme. Du coup, il n’y a qu’une seule solution : trouver un moyen de stabilisation !

Vous allez penser de suite au trépied, lourd et encombrant, qui traine dans un coin du dressing. Oui, effectivement, il y a le trépied, mais pas uniquement. Voici une petite liste de tous les systèmes de stabilisation possible. Vous en trouverez bien un adapté à votre utilisation 🙂

Le trépied :

Comme son nom l’indique, c’est un pied à 3 pieds 🙂 (ou quatre pour certains). C’est le système de stabilisation le plus stable, mais aussi le plus encombrant et le plus lourd. Il permet d’avoir un point fixe stable, que l’on peu placer à de nombreux endroits;

Certains trépieds sont composés d’une colonne centrale, d’un système d’attache (permettant de mettre des poids et rendre le trépied encore plus stable, notamment quand il y a du vent, ou que le terrain est accidenté).

Sur le haut de trépied, on peut placer une tête fluide, permettant notamment de faire des panoramas fluides et stables 🙂

trepied

L’inconvénient du trépied, c’est justement sa place. Et sauf si vous avez un chariot de travelling, le trépied ne permet pas de filmer et de se déplacer en même temps.

Attention également, certains endroits n’autorisent pas le trépied (exemple BNF, les pyramides du Louvre)

Le monopod ou perche :

Sur un monopod, il n’y a qu’un seul pied. Beaucoup plus léger que le trépied, on peut l’amener plus facilement. Il faut cependant réussir à l’utiliser correctement, car il ne tient pas tout seul 🙂

Pour ma part, c’est un accessoire que j’apprécie beaucoup, que ce soit en photo ou en vidéo. Cependant, cet accessoire ne sera pas adapté aux plans trop longs.

monopod

Le minitrepied :

Comme son nom l’indique, c’est un petit trépied. Idéal pour placer une caméra sur une table, ou au ras du sol. Mais il a aussi l’avantage d’être léger, de rentrer facilement dans un sac vidéo, dans une valise..

Attention cependant au poids que vous mettez sur ce petit trépied. Evitez le gros DSLR et le téléobjectif… Vous avez plus de chance de voir votre caméra basculer en avant que de tenir bien stable sur le trépied!

minitrepied

Le gorillapod :

Le gorillapod est un petit trépied malléable. Idéal pour être fixé à un arbre, à une barrière, à un vélo… Bref à n’importe quoi.
Attention également au poids que vous mettez sur le gorillapod, et au modèle du gorillapod. Il existe plusieurs versions. Une version pour compact / caméra sportive ; une version pour DSLR, hybride…

Autre point d’attention, la marque. Ne prenez pas n’importe quoi, et je parle en connaissance de cause. Les marques “douteuses” vont proposés des Gorillapod moins solides. Et idem, ce serait bête de voir votre caméra chuter de l’arbre…

gorillapod

Le steadicam :

Le steadicam est un système de stabilisation permettant de filmer tout en mouvement. C’est vous qui portez le système de stabilisation. Avec un système de contrepoids, le dispositif permet d’annuler, ou plutôt de minimiser les mouvements du corps. Equipé d’un harnais, cela vous permet de porter votre équipement quelque soit son poids.

Le steadicam est cependant un dispositif complexe à utiliser (bien plus qu’un trépied). Il va donc vous falloir de nombreuses séances d’entrainement avant de le maîtriser complètement.

glidecam

L’épaulière :

Tout comme le steadicam, c’est un système que vous allez portez, et donc vous allez pouvoir filmer tout en marchant. C’est très utile car vous avez votre oeil au niveau de l’écran, et c’est parfait pour vérifier votre mise au point, l’ajuster, et contrôler votre cadrage.
De la même manière, il vous faut un peu d’entrainement pour arriver à maitriser cet accessoire complètement !

epauliere

La ventouse :

On connait bien la ventouse, notamment avec les caméras sportives. C’est un très bon système de stabilisation, qui peut être placé sur un dispositif mobile, comme une moto, une voiture, ou même un avion. Oui oui, certains se sont amusés à fixer une Gopro sur un avion. Et elle a tenu ! Imaginez les vidéos de l’atterrissage, du décollage ou même du vol !

ventouse

Le harnais, serre tête…

Je ne vais pas faire la liste de tous les accessoires de stabilisation proposés sur les caméras sportives, il en existe tellement.
Le harnais, serre tête, le poignet… permettent également de filmer tout en bougeant. Cependant, ces dispositifs ne viennent pas du tout annuler vos mouvements, et cela peut vite devenir assez affreux comme vidéo.

harnais

Comme vous pouvez le voir, il existe de très nombreux systèmes de stabilisation. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Il n’y a pas de recette miracle 🙂 C’est à vous d’identifier quel matériel correspond à vos vidéos, mais aussi quel matériel a votre préférence.

Et donc, quel système de stabilisation préférez vous ?

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photo Vous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

5 Réponses

  1. Gauthier

    Bonjour Guillaume,

    Je me permets de faire une remarque sur ce tutoriel concernant la stabilisation, je pense qu’il manque de préciser l’option “stabilisation en post production” qui m’aide énormément depuis que je l’ai découvert sur AFTER EFFECT par exemple, la fonction est assé simple à utiliser et ma permi des miracles sur des vidéos de ski dont la gopro était fixé au bout de mon baton de ski…

    cordialement,
    Nicolas

    Répondre
    • Celine Manceron

      Effectivement, je n’ai parlé que la stabilisation en postoprod, mais uniquement de la stabilisation pendant la prise de vue 🙂
      On pourra aborder ce sujet dans un prochain article 🙂

      Répondre
  2. Fabrice

    Bonjour,

    Pour la stabilité du réflex en mode video, j’utilise très souvent un viewFinder Zacuto (il en existe d’autre et moins cher), le Zacuto a la particularité de pouvoir adapter la visée à sa vue (plus de lunettes), et de ce fait, bien caler le réflex contre son visage. La stabilité est presque identique à celui d’un trépied , on peut se caler le dos à un mur, à un dossier de chaise, etc et surtout la mise au point est beaucoup plus rapide.

    Merci pour tous vos conseils.

    Fabrice.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.