Dans un dernier article, on vous exposait plusieurs raisons de faire des photos avec votre smartphone. Cependant en pratiquant la phonéographie j’ai repéré quelques inconvénients que je tenais à vous exposer.

Le premier qui me vient à l’esprit, c’est la capacité de stockage des smartphones. Elle s’avère assez limitée. On a tous, ou pour la plupart des personnes pratiquant la phonéographie, supprimé une application juste pour gagner en espace de stockage le temps d’une journée. Pas super pratique je vous l’accorde…

Cependant il existe des alternatives, comme stocker ses photos sur Flickr ou Dropbox. On peut également augmenter le stockage en achetant une clé USB compatible avec le smartphone afin de libérer de l’espace.

A cet inconvénient, je rajouterais aussi l’autonomie des smartphones. Certes les constructeurs travaillent sur une autonomie plus longue sur les smartphones, mais tout le monde ne photographie pas avec LE smartphone sorti il y a 3 semaines. Si l’on prévoit de passer une journée à photographier avec son téléphone, il va falloir faire des concessions, couper sa 4G, éviter d’envoyer des sms… Après il est possible de recharger son smartphone grâce à des batteries externes.

Je profite aussi de cet article pour informer les personnes prenant les autres en photo que nous ne souhaitons pas forcément apparaître en premier plan de votre série des photos. C’est assez perturbant d’imaginer que l’on sera sur les photos souvenirs de sombres inconnus.

Il faut aussi apprendre à profiter de l’instant présent. Par exemple lors d’un mariage, s’il y a déjà un photographe professionnel, lui faire confiance. Vous profiterez de l’événement au mieux et sur les photos vous serez davantage détendu, c’est prouvé 😉 Cela s’applique à tout type de lieux, les concerts, les musées…

J’en viens désormais à la photo culinaire, oui c’est joli, ça donne envie, mais en attendant le plat refroidit, bon mis à part si c’est un plat froid (ne vaut pas pour les glaces ou la chantilly en pleine canicule – on se demande où elle est en ce moment d’ailleurs).

Au passage le saviez-vous : en Allemagne prendre des photos de ses plats au restaurant est illégal. En effet la loi allemande estime que la photo porte atteinte au droit d’auteur du chef. Si vous souhaitez publier une photo d’un plat, demandez d’abord la permission au chef 😉

Je souhaiterais également aborder le fait que les personnes qui nous accompagnent ne sont pas forcément des assistants photos. Ils souhaitent eux aussi profiter du cadre et ont la possibilité de faire leurs propres images. Cela s’applique dans le cadre de sorties par exemple.

Sortir son smartphone pour prendre une photo doit rester de l’instantané. Cela ne doit pas être une contrainte. Il faut regarder avec ses yeux et non à travers l’écran de son smartphone. Ce n’est pas pour autant qu’il faut arrêter de prendre des photos, mais prendre un peu de recul permettra de réveiller la curiosité que l’on a en soi. Le smartphone peut être utilisé pour du repérage en vue d’un shooting photo à venir, par exemple.

Petit mot pour la conclusion. Les photos et les vidéos réalisées au smartphone ne correspondent pas toujours à la réalité 🙂 Petit clin d’oeil pour cette vidéo diffusée sur Internet ces derniers jours.

A propos de l'auteur

Débutante en phonéographie (la pratique de la photographie au smartphone), je connais seulement quelques règles en photographie. Cependant je reste curieuse de découvrir et de pouvoir les partager à travers divers articles.

Articles similaires

10 Réponses

  1. MICHEL

    Merci Marlène pour cet exposé très intéressant. je suis tout à fait de ton avis , je suis contre les photos au smartphone, un point que tu n’a pas abordé la profondeur de champs. Le smartphone peut servir en dépannage lors d’une sortie sans l’appareil photo il m’est arrivé de faire des photos pour garder une trace de l’instant. je l’utilise parfois pour du repérage de lieux à venir photographier plus tard avec le bon matériel. C’est dramatique de voir les gens agglutinés devant une statue ou un monument avec leurs smartphones ou leurs tablettes. j’ai plusieurs fois renoncé à faire les photos souhaitées et revenir quand c’est possible un autre jour ou il n’y a cette cohue. il vaut mieux se priver d’une photo que d’avoir un troupeau de smartphone dans le cadre.

    Répondre
    • René

      C’est en effet affligeant de voir des gens poser avec leur perche même dans des lieux saints, le dos tourné à des reliques. J’ai souvent attendu devant un paysage ou un espace particulier que toutes ces “mouches” s’en aillent …. Sans succès !
      Comme vous je peux très bien faire un repérage et revenir à ” la bonne heure” pour profiter du panorama
      Dans un mariage les téléphones sont une calamité pour le photographe officiel et j’admire souvent leur patience!!

      Répondre
  2. CANAL

    Je m’apprêtais à acheter un smartphone pour compléter mon matériel mais cet article me fait réfléchir……

    Répondre
    • René

      …. Il faut réfléchir c’est sûr mais à l’utilisation pas à l’appareil tout acte de la vie devrait être responsable. Non?

      Répondre
  3. Christine

    Moi, cela m’agace au plus haut point ! Shooter n’importe quoi, n’importe où, n’a aucun intérêt !!!
    Le smartphone a mis la photographie au niveau de tout un chacun, je n’ai rien contre, mais alors, maintenant, tout le monde se dit photographe ! Ces gens partagent leurs photos sur les réseaux sociaux à tout va… Résultat, la toile regorge de photos qui piquent les yeux des puristes, et les novices s’extasient devant des photographies aux horizons penchés (en autres) !!
    Il y a des règles à respecter en photo, et avant de shooter à tout va, il faut se demander si le sujet en vaut vraiment la peine !!! Pff ! N’importe quoi !
    Les gens ne savent plus reconnaître l’Art qu’est la photographie… Ils vont avoir du mal à pas apprécier une pause longue en bord de mer, qui est synonyme de poésie et qui demande des connaissances, et surtout du matériel ! Tout ça parce qu’on n’en voit pas beaucoup ! Beh ouais, s’il n’y en a pas beaucoup, c’est parce que ce n’est pas accessible à tout le monde (boîtier, filtre, trépied, patience, se lever aux aurores) !!!

    Allez sur chez un photographe (le petit commerçant, pas une centrale), ou même sur le fameux site, coin qui est bon, et acheter un reflex en occasion, prenez des cours, et arrêter de nous tuer les yeux 😡😡 !!

    Je suis furax 😡

    Répondre
    • vieuxchameau

      C’est le moins que l’on puisse dire…..je n’ai pas de smartphone à l’exception d’un vieux téléphone portable pour me servir en cas de SOS accident…..Par contre j’ai du matériel photo et votre post me fait réfléchir à mon propre travail photo…..que je tente très humblement d’améliorer……avec beaucoup de patience…..

      Répondre
  4. Henry

    Je ne l’utilise qu’en dépannage, si la prise de vue a une nécessité. Dans ce cas on oublie les possibilités d’un réflex. Mes Nikon ne peuvent pas me suivre partout…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.