Aujourd’hui, j’ai l’honneur de recevoir Rémi Chapeaublanc, photographe professionnel sur Paris, connu également sous le pseudo Lecrapo, et co-fondateur du site Lense.fr.

Rémi Chapeaublanc

Rémi Chapeaublanc : son site

Rémi Chapeaublanc

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Premièrement bonjour 🙂
Je m’appelle donc Rémi Chapeaublanc, j’ai 26 ans et je suis depuis 2 ans photographe freelance. Je n’ai jamais fait d’école de photo ou pris de cours, j’ai appris sur le tas, après avoir goûté aux joies de l’argentique lorsque j’avais 8-12 ans. De formation, je suis ingénieur en bio-informatique, spécialisé en traitement d’image médicales, un domaine bien éloigné… et pourtant.

Quel est ton matériel photo ?

Je bosse en numérique pour mes commandes pro, avec du matos Sony. Particulièrement avec mon chouchou, le full-frame de Sony : l’A900. Tout mon matos numérique est en Sony, mais comme je bosse aussi en argentique pour mes projets perso, là je fait ça avec un Hasselbad 501CM ou mon pola SX-70.

Au niveau des objos, je suis un éternel amoureux du 50mm, mais j’ai ré-appris à apprécier les zoom avec mon Zeiss 24-70 f/2,8… un beau caillou.

Rémi Chapeaublanc

Comment est venue ta passion de la photo ?

Très jeune, avec le reflex Minolta de mon père. Mais j’avais pas vraiment la conscience que c’était une passion. D’ailleurs j’ai arrêté la photo durant toutes mes années de lycée. C’est avec le numérique que j’ai re-découvert ça et que ça m’a bouffé tout mon temps.

Quel est le thème photographique que tu affectionnes particulièrement ?

Ceux qui connaissent mon travail sait que j’affectionne particulièrement le portrait, je ne fais presque que ça. En fait je suis assez diversifié dans mes gouts photo, mais seulement s’il y a de l’humain dedans.

Rémi Chapeaublanc

Tu as décidé de faire de la photo ton métier ? A quel moment as-tu eu envie de devenir photographe professionnel ?

Oui, aujourd’hui je ne vie que de ça, et si j’ai eu l’envie d’en faire mon métier, c’est suite à une rencontre : Nadia Wicker. La photo prenait depuis mon arrivé sur Paris, de plus en plus de place, surtout avec le lancement de notre communauté Lense.fr, mais c’est en rencontrant Nadia, qui c’était lancé quelques années plus tôt, que j’ai eu envie de tenter ma chance.

Quelles sont les prestations que tu dispenses ?

Je bosse pour des agences de communication et de publicité, des commandes quoi. Je fais aussi de la formation photo, par exemple avec les Safaris Urbain, pour SONY.
Sinon je suis en train de travailler dur sur mes projets perso, pour me lancer dans le monde du Fine-Art. Pas évident, mais ça me plait tellement.

Rémi Chapeaublanc

Quels sont les photographes qui t’inspirent ?

Beaucoup, et aussi beaucoup d’inconnus. En fait mes sources d’inspirations sont souvent trouvées sur le net, en allant de site en site. j’adore le fait de pouvoir m’inspirer de pleins de personnes en même temps. Si je ne devais en citer qu’un, ce serait le portraitiste américain : Richard Avedon.

Quelle serait la photo que tu aimerais faire ?

Etrange comme question, mais j’ai en effet une photo “instinctive” qui me trotte dans la tête depuis plus de 2 ans, et impossible de savoir pourquoi ça : j’aimerais faire une photo à dos de cheval, en plein galop, sur un champ enneigé, en suivant un autre cheval, lui aussi au galop. Ne me demande pas pourquoi, j’en sais rien.

Rémi Chapeaublanc

Aurais-tu des conseils ou des améliorations à suggérer pour photopassion.fr ?

Continuez !

Merci à Rémi pour cette interview. Pour rappel, voici le lien vers son site.

A propos de l'auteur

Photographe professionnelle, je suis passionnée par les voyages, l'architecture et l'humain. J'aime raconter mes aventures à travers des reportages photo Vous pouvez découvrir mon travail sur mon portfolio : Créateurs d'émotions

Articles similaires

6 Réponses

  1. Remy

    Sympa l’interview. C’est drôle en bio informatique on aime la photo 🙂 Moi je suis plus spécialisé dans le portrait famille/mariage/bébé etc… Dans tous les cas, dans l’humain aussi.

    A croire que notre domaine bioinformatique nous pousse à nous retrancher dans l’humain….!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.