Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir Benjamin lecomte qui est l’heureux proprietaire depuis quelques semaines d’un Fujifilm X100, je lui laisse donc les rênes pour un article sur photopassion.fr

Je vous ferais ici un test utilisateur et non technique, un test donc complétement subjectif. Pour le test technique je vous renvoie sur www.focus-numérique.com ou www.dpreview.com (site anglais) qui ont fait cela très bien.

Fujifilm X100

Premières impressions

On dit que la première impression compte et en photographie comme avec tout autre outil cela est vrai. A mon sens et là Fuji s’en sort très bien, on pourrait croire qu’ils ont piqué les designer d’apple pour la boite tellement elle est sobre et belle 🙂 et c’est bien ce qu’il faut pour accompagner ce X100. On découvre donc à l’intérieur du carton deux boites. L’une pour les accessoires : courroie, batterie, chargeur et cable micro usb>usb et c’est tout …..pas de petit chiffon pour nettoyer l’écran dommage.

La deuxième boite renferme le précieux et ce n’est pas pour rien que j’utilise ce terme car en effet Fuji en prend grand soin en vous l’amenant dans un coffret/boite à bijoux et cela lui correspond tout à fait car vous trouvez un très bel appareil qui n’a rien à envier aux bijoux de chez Cartier.

Fujifilm X100

Prise en main

N’étant pas le premier appareil photo que j’allais utiliser, j’ai négligemment laissé de côté la notice pour le triturer dans tout les sens et là fut ma première erreur… Son utilisation basique ( régalges diaph/ouverture) est simple mais il en est tout autre pour l’utilisation de son point fort, son viseur. Je vous conseille de lire attentivement la notice pour bien comprendre comment celui ci marche ainsi que l’écran arrière. Je vous rassure rien de compliqué mais si vous ne connaissez pas,  vous risquez d’être perdu et de ne pas trouver instinctivement.

Pour ce qui est du touché, l’appareil en main est agréable, on le sent solide et près à vous accompagner partout 🙂 tant mieux car c’est bien ce que je compte faire…

Le bouchon contrairement à nos reflex ne se clippe pas mais s’insère avec douceur sur l’objectif grâce à une bande de mousse douce noire sur les côtés de celui ci qui s’insère sur la bague cranté de mise au point et protège la lentille avec de la mousse sur le fond du bouchon.

 

Sur le déclencheur se situe l’emplacement pour un déclencheur souple. Ceux ayant déjà utilisé une chambre photo connaissent bien cet outil que vous pourrez trouver pour une bouché de pain neuf ou d’occasion. Celui ci servira à l’utilisation de la pose T essentiellement. (NDLR :  position qui permet de déclencher l’ouverture et la fermeture de l’obturateur au moment choisi pour le photographe )

En parlant de pose T la bague des vitesses va de 1/4000s à 1/4s au dessus il faudra vous positionné sur B qui vous permettra de régler via les boutons la vitesse de 1/2s à 30s. Vous verrez aussi un A sur les deux bagues (diaph et vitesse) cette position est tout simplement le mode Automatique.

Fujifilm X100

L’écran arrière est confortable au niveau taille et à de très bons angles de vision. Malheureusement celui ci n’est pas orientable ce qui, même si ce n’est pas rédhibitoire, aurait été un plus appréciable.

Le viseur est assez agréable et sa position vous évite d’avoir le nez collé sur l’écran si vous visez avec l’oeil droit.

La bague de mise au point à une course longue et précise et vous serez aidé par une échelle de distance de mise au point dans le viseur.

J’ai particulièrement apprécié le fait de pouvoir choisir le sens de rotation de celle ci.
Le boitier entier à été pensé pour que vous le régliez comme vous le sentez d’ailleurs :

  • Que ce soit le sens de la course de mise au point
  • ou l’affichage des informations dans le viseur/écran
  • en passant par le bouton Fn à côté du déclencheur
  • ou encore l’optimisation de la batterie avec le choix d’un démarrage rapide mais plus gourmand
  • ou l’affichage constant des informations dans le viseur ou uniquement à mi-pression.

Le X100 s’adapte à vos préférences et non le contraire. Un point important je trouve pour un boitier avec lequel vous aller passer beaucoup de temps.

Premier petit regret, il n’y à qu’une fonction Fn qui par défaut est dévolu aux iso. Dommage car c’est aussi sur ce bouton que vous pourrez régler l’utilisation du testeur de profondeur de champs et d’autres options mais que vous aurez sans doute moins souvent le besoin de changer rapidement.

Fujifilm X100

Autre petit point noir : la bague de correction d’exposition qui tournera facilement dans un sac si celle ci est positionnée sur l’extrême droite de l’appareil.

J’aurais aussi aimé avoir une roue codeuse cranté : la roue du X100 étant vraiment trop fluide bougeant au moindre effleurement de celle ci. Par ailleurs, le bouton Menu au milieu de celle ci n’est aussi pas assez proéminent à mon goût.

La trappe pour la carte mémoire est la même que celle pour la batterie et ce situe naturellement en dessous…oui mais c’est aussi juste à côté du pas de vis pour trépied ce qui vous fera démonter vôtre attache trépied à chaque fois que vous voudrez changer la carte mémoire ce qui est très loin d’être pratique si vous n’avez pas de grosse carte mémoire ou que vous faite de la vidéo avec. Heureusement la taille raisonnable du capteur vous permet de faire 417Photos en Raw avec une carte de 8GO.

Temps de charge de la batterie….3h10….c’est très long mieux vaut vous munir d’une deuxième batterie surtout si vous n’utilisez pas les options d’économie d’énergie.

Côté vidéo, la mise au point s’entend sur la vidéo ce qui est désagréable, la distance de MAP mini est longue, l’autofocus pas très réactif dans ce mode, bref le x100 n’est clairement pas fait pour la vidéo mais bel est bien pour la photo.

 

Utilisation de tous les jours.

L’avoir sur soit tout les jours n’est pas impossible mais son boitier reste imposant pour un compact et vous ne pourrez pas le glisser discrètement dans une poche de veste. En effet celui ci est encore plus gros que le G9. Il lui conviendra mieux d’avoir son petit sac personnel.

On n’hésite pas à le sortir dès qu’une idée nous vient : la mise en route rapide est vraiment rapide et il est facile d’avoir ses réglages préférés en 3secondes et surtout vous pouvez afficher l’histogramme en temps réel et corriger votre expo en un coup de bague.

Fujifilm X100

Lors d’un concert dans une cave de bar.

Il s’est débrouillé comme un chef ne palissant pas en monté d’iso à côté de mon 5dMKII. Plus facile que le couple boitier reflex+objectif à manipuler dans un environnement étroit et qui bouge bcp, celui ci s’est illustré avec brio et a parfaitement complété mon 5D sur lequel j’avais monté un 100mm.

Au niveau de la qualité d’images en haute sensibilité après traitement (dans LR mis à jour) il n’est pas facile de distinguer les photos prises avec l’un ou l’autre et c’est tant mieux. Cela permet une unité à l’ensemble des photos du concert et le groupe a aimé autant celles au 5DMKII que celle au X100.

Fujifilm X100

Lors d’un mariage.

J’ai « couvert » le mariage de ma soeur avec mon 5DMKII équipé d’un 24-70 2.8L et du X100.

Toute la première partie je n’ai pas sortie le x100, celui ci n’a fait son apparition qu’une fois le 5dmkII dans son sac. Le x100 étant bcp plus discret et bien moins imposant, il se tenait à côté de moi sur la table et savait se faire oublier. Mais il a su aussi me ravir quand j’ai voulu prendre ma soeur et mon beau-frère dansant avec leur amis. Je n’avais pas le temps d’aller chercher le 5DMKII resté au chaud et en sécurité, il fallait pour les mariés immortaliser ces moments de joie et ne pas passer à côté : que cela ne tienne, démarrage rapide, j’enlève le bouchon et hop…1ere photo sous ex….la molette de correction d’expo avait tourné dans le sac du x100, je remets celui ci en place et fait alors quelques photos. Haute sensibilité, pas de problème le x100 gère et me permet de sortir des photos qui raviront les mariés. Que demander de plus.

Fujifilm X100

Conclusion

Le x100 a clairement sa place dans le sac de tous les jours du photographe, voir si vous êtes comme moi, dans une pochette à votre ceinture. Rare furent les jours où je ne l’ai pas pris  et je prends à chaque fois plaisir à faire des photos avec. Des progressions sur l’autofocus sont à faire ainsi que sur l’ergonomie des touches de celui ci. Le petit fuji est un bon compagnon de tout les jours mais dans bcp de domaine il ne pourra remplacer le couple boitier reflex+optiques. Le x100 est un boitier onéreux pour un compact mais sa qualité d’image et de construction m’ont assez satisfaites pour que je veuille garder celui ci. Je conseillerais à qui veut l’acheter de penser à prendre une deuxième batterie. Celle ci ne sera pas de trop et pourra vous sauver la mise 🙂

Fujifilm X100

 

A propos de l'auteur

Guillaume Manceron est le fondateur de photopassion.fr proposant des reportages photos, des tests d'equipements ou bien des podcasts. En 2006, Il découvre les joies d'avoir un reflex numérique et depuis sa passion n'a pas changé

Articles similaires

10 Réponses

  1. Stefan Meyer

    Superbe analyse, merci cela fait plusieurs jours que je flood ma page facebook à l’affut de test pour le X100 . Je l’ai eu en mains pendant 5min, et je suis assez dessus de la mise au point, je pensais pouvoir superposé 2 images ( une optique et l’autre numérique) Mais la seul solution de faire net est de faire un zoom 100% numérique… Bonne chance pour faire des portraits avec une grande ouverture… Triste, ou le spécialiste n’avait pas encore eu le temps de bien testé le x100 ? A voir.

    http://www.facebook.com/stefanmeyerphotography

    Répondre
    • Benjamin LECOMTE

      Je ne vois pas le problème pour faire un portrait en pied, La zone sélectionnable pour l’autofocus est assez vaste pour choisir le bon collimateur.

      En manuel il suffit de positionné le sujet au milieu puis de faire la netteté et après de repositionné pour cadré comme on le souhaite.

      Au 35mm faire un portrait plus serré qu’un portrait en mi-taille reviens à se rapprocher du sujet et ainsi à avoir des déformations qui seront importantes.

      En général à moins que l’on souhaite avoir des portraits expressément déformé on cadrera soit en pied en mode portrait soit en plan américain en mode paysage avec une tel focal.

      Répondre
  2. Samuel Martin

    En mode vidéo est t’il possible de désactivé l’autofocus ? 

    Répondre
  3. Samuel Martin

    En mode vidéo est t’il possible de désactiver l’autofocus ?  

    Répondre
  4. Namasté

    Bonjour, j’ai acheté le Fuji X10 le 06 Janvier 2012, veille de mon départ pour 3 mois de baroud à travers le sous-continent indien.
    Sans conteste, voici un petit compact qui ne m’a vraiment pas déçu…
    Il fait des photos “vraies”, aux couleurs non saturées, et pour moi déjà ça change de tous les compacts que j’ai eus auparavant.

    Ce qui m’a le plus surpris, ce que j’apprécie le plus : sa faculté de prendre des clichés en basse lumière ! C’est vraiment un plus (capteur plus grand oblige, sans doute) ; mes précédents compacts ne m’avaient jamais offert que des photos bruitées dès 400 ISO.
    Donc j’ai fait avec plaisir quelques 3000 photos, ce qui m’a amené à apprivoiser cette petite bête, pas simple au début à manipuler.
    Disons que la belle cache ses attraits et et se fait désirer, mais au final on ne regrette pas du tout le temps passé à lui avoir fait la cour.
    C’est ainsi que j’ai peu à peu découvert les innombrables possibilités de l’appareil… et tant mieux si je n’ai pas fini !
    Sans être connaisseur, on devine d’emblée la bonne mécanique, sérieuse, bien pensée. Dès la 1ère prise en main, au simple toucher, on craque, on adopte.
    Belle bête aussi, jolie comme un coeur, discrète.
    En un résumé, ce X10 impose le respect…

    Rien n’étant jamais parfait, je signale une anomalie au niveau des noms que mon Fuji X10 donne aux photos jpg :
    sans raison apparente, les photos sont nommées tantôt DSCF_(suivi de 4 chiffres), tantôt SO_(suivi de 4 chiffres).
    C’est bizarre et pénible ! j’ai inspecté les EXIF, changé de carte mémoire SD, fouillé le manuel et les menus, non je ne vois pas…
    J’espère de tous mes voeux que les utilisateurs du X10 pourront m’expliquer et/ou m’aider à corriger ce défaut.
    A l’avance je vous remercie

    Répondre
  5. Namasté

    oups, pressé d’avoir une réponse au problème de dénomination des photos, je n’ai pas vu que j’étais dans la cour du X100.
    Moi j’ai le X10, qu’on me pardonne l’intrusion… et que très cordialement, on veuille tout de même bien répondre à l’anomalie qui me gâche un peu le plaisir…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.