Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre un peu différent de mes lectures habituelles mais c’est avec plaisir que j’ai eu l’occasion de lire le dernier ouvrage d’Eric Delamarre « Profession photographe indécopendant»

Vous m’aviez contacté et encore aujourd’hui pour me demander mon aide sur les différents types de statuts qui existaient en France. Avant de vous présenter le livre d’Eric Delamarre, je vais vous présenter l’auteur, et vous comprendrez que le livre est pour moi fiable.

Biographie de l’auteur

Éric Delamarre est photographe indépendant aguerri et formateur en gestion dans plusieurs écoles de photographie,dans cet ouvrage il présente une mise à jour complètement remaniée de son livre “Profession. auteur-photographe”, précédemment publié avec le soutien de l’Union des photographes créateurs (UPC).

La critique du livre

Maintenant que les présentations sont faites je m’attaque au livre. Éric Delamarre s’adresse aux photographes souhaitant devenir professionnel, il donne une série de conseils qui sont biens utiles pour un début d’activité et nous évite de faire des recherches fastidieuses et parfois infructueuses.

Le livre d’Eric se découpe en quatre parties bien différentes.

La première partie du lire va présenter l’ensemble des démarches administratives que doit faire un photographe souhaitant être à son compte, avec un chapitre consacré a la TVA et les différentes possibilités qui s’offre à vous, et répondre aux principales questions que n’importe quel photographe se pose à savoir comment fonctionne cette grosse machine et comment l’appliquer. Les deux chapitres suivants vont vous permettre de faire un tris dans l’ensemble des différents statuts sociaux qu’il est possible d’avoir en temps que photographe et trouver le plus intéressant pour votre souhait d’activité.

Le chapitre 3-4-5 vont vous permettre de savoir comment se déclarer et Eric Delamarre consacre une grosse partie du livre a présenter l’AGESSA c’est précisément l’endroit ou un auteur doit se déclarer. Elle sert de passerelle entre les auteurs et les caisses primaires d’assurance maladie pour déterminer les conditions d’affiliation au régime spécifique créé par le législateur en 1975, et faire assurer le service des prestations dues aux affiliés et la délivrance de la carte d’assuré sociale.
 

La deuxième partie du livre est quant à elle consacrée a la cession des droits d’auteurs, et explique avec des mots simples mais néanmoins efficaces comment estimer, diffuser et se faire payer les droits d’auteur, pour moi ce chapitre a été d’un grand secours, après tout je suis un photographe amateur, il n’est pas simple de savoir répondre à une demande de parution dans un magazine ou encore savoir estimer une photo alors que nous sommes de simple photographe et surement pas préparés à vendre une de nos œuvre. Rien que pour cette partie le livre vaut le cout.

La troisième partie est quand a elle consacré à ce qu’un photographe à tendance à oublier, faire grandir son carnet d’adresses pour s’ouvrir à de nouveaux clients, comment faire pour limiter les coûts de production car Eric Delamarre explique qu’effectivement lors d’une photo il faut pas oublier qu’il y a un déplacement, une utilisation du boitier, et surtout un temps de post production, ce sont des couts a savoir gérer et ne pas basculer dans un forfait lowcost au risque de perdre de l’argent. Eric donne aussi des conseils pour élaborer, refiger et négocier un devis, après tout c’est aussi quelque chose a ne pas oublier. Il faut savoir utiliser les bons mots et les phrases clées pour ne pas froisser ou braquer le client et surtout savoir le facturer.

La quatrième partie est quant à elle consacrée aux annexes permettant de voir des cas concrets comme comment savoir rémunérer un mannequin ? Comment prendre quelqu’un dans la rue et exploiter son image etc.. pour moi c’est la partie un peu cas pratique bien utile car l’auteur utilise des exemples concrets et il est fort probable de voir dans la vie d’un photographe

Tous cela dans un livre de 235 pages, qui permet vraiment à n’importe qui de monter en compétence sur le lancement de son activité et surtout de comprendre la logique des droits d’auteur et le droit des autres.

Comme le dit l’auteur c’est un livre pas forcement à lire d’une traite mais plutôt a s’y référer quand le cas pratique se produit .

Disponible chez Alapage : Photographe indépendant d’Eric Delamarre

5 Réponses

  1. Seb F.

    Salut Nounours,
    Merci pour ce billet que je vais ajouter à mes liens hebdos de la semaine…
    J’ai également lu le livre d’Eric et cela m’a apporté énormément ; je voulais en faire une “revue”, mais la tienne vaut tellement le coup que je vais faire ma flemme et renvoyer vers ton site 😉

    Répondre
  2. Critidos

    La première partie du lire -> livre 😉

    très intéressant 🙂
    (Je me demande quand même ce qu’il en est de la concurrence entre les photographes aujourd’hui, certains amateurs arrivant parfois à se hisser à très haut niveau)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.