Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G EDPour ce billet de test de matériel, je vous propose l’objectif 14-24mm mythique de chez Nikon. Premièrement et parce que je suis un garçon poli je remercie Nikon France qui a su me faire confiance, et je crois que nous avons aujourd’hui un bon principe de partenariat, vous le verrez dans les mois à venir :-D.

Bon alors ce Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED, il dit quoi ?

Je commence par la partie logicielle avec l’aide de « DXO Analyzer » qui va me permettre de faire un test de façon ultra précise et ultra pointilleuse du joujou 😀

Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED

On peut voir que l’objectif joue dans la cour des grands même en ouverture 2.8, mais il y une différence significative sur le terrain entre l’ouverture f/2.8 et f/4, je ne parle même pas des ouvertures f/5 f/8 qui nous explose les yeux de part leur piqué.

Voila les valeurs officielles de ce AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED sont données mais dans la vraie vie, c’est comment ?

Déjà quand on déballe le bestiau on comprend très clairement dans quelle cour il joue rien que la housse d’emballage est supérieure à celle que l’on peut trouver habituellement livrée avec les objectifs Nikon. Au passage impossible de ranger l’objectif dans sa housse dans mon sac Vanguard.

Voila comment je pourrais d’écrire la housse :

[sociallocker]SocialNetwork

  • Ultra rembourrée
  • Le fond est en polystyrène
  • Un système d’accroche sur le dessus
  • Une fermeture éclaire et un scratch pour fermer le tout
  • Il y a même une poignée pour le porter, rien d’étonnant quand on sait que l’objectif pèse déjà à lui seul 1.100 Kg.

Guillaume t’es mignon mais l’emballage c’est sympa mais on s’en moque …… Alors, alors ce test !!!!!!

Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED

Un déballage tout en douceur pour le sortir de son étui, bah oui un objectif comme cela on prend son temps, on fait gaffe à pas glisser.

Et là c’est du lourd, c’est le cas de le dire comme je l’ai déjà dit il fait son kilo, mais hormis cela on sent tout de suite la qualité, l’objo est bien présent dans la main et la galette qui protège la lentille frontale est là pour rappeler que c’est un ultra grand angle.

C’est d’ailleurs un des reproches que j’ai à faire sur la conception de cet objectif, la lentille frontale ressort du pare-soleil, elle peut venir taper contre quelque chose. Pour le coup j’aurais soit préférer un pare-soleil amovible comprenez que l’on peut enlever et remettre a son grès ou alors un pare-soleil souder comme il l’est actuellement mais en beaucoup plus grand afin qu’il protège vraiment la lentille.

Deuxième petit défaut, mais je pense que le problème était dû aux nombres d’heures l’utilisation de l’objectif, j’ai trouvé le réglage de la plage focale pas fluide légèrement grippée.

Maintenant on va le monter sur le D300 et comme dirait l’autre en route pour une balade.

Alors avec un 14-24 on fait des panoramiques, oui surement mais moi j’avais envie de faire des portraits. Donc on place le tit bout, le seul modèle super sympa qui dit jamais rien, et en route pour un test.

Je voulais voir son piqué à deux ouvertures différentes, j’ai donc commencé à f2.8 qui est son ouverture maximum. Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel à cette ouverture, il a du piqué mais pour moi il en manque un poil pour un objectif de cette catégorie. Mon avis rejoint les courbes de DXO mais je ne pensais pas pouvoir le constater à l’ œil nu. Par contre à ouverture f/4 c’est « houhou » comme dirait l’autre, on vient de passer la deuxième vitesse, l’objectif change totalement de visage, le piqué est très bon, même ultra bon, en voyant les images sur le petit écran de contrôle du D300 on se rend compte du résultat, alors imaginez sur un écran de Mac.

Mais le test le plus simple est encore de prendre son boitier et faire un petit tout, cela tombe bien, il y a une sortie photo au Louvre, allez en route.

Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED

Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED

En extérieur, il n’y a pas photo, pour ma part je n’ai jamais eu l’occasion de tester ce genre d’objectif et j’apprécie vraiment de pouvoir faire un très grand angle sans que je sois obligé de me déplacer, j’ai donc réalisé l’ensemble des photos de la sortie avec le 14-24.

Les photos sont de nuit mais on voit clairement que l’objectif a largement ce qu’il faut dans le ventre.

Conclusion de ce  Nikon AF-S Nikkor 14-24 mm f/2,8G ED :

Lors de mon 1er contact avec Nikon, il voulait que je test un couple boitier/objectif que j’avais déjà eu l’occasion de tester de façon personnelle.

Il semble que le 14-24mm soit l’objectif le plus réputé chez Nikon et depuis mon test je comprends mieux pourquoi. Lors de ma phase de recherche pour savoir ce qui était dit sur cet objectif j’avais même eu l’occasion de lire que certaines personnes passaient des rouges au jaunes rien que pour ce caillou (objectif).

Ayant fait le choix très récemment de passer chez Nikon, je suis mal placé pour savoir si les gens seraient prêts à revendre leur boitier Canon pour migrer chez Nikon et ce 14-24. Dernier point que j’aimerais éclaircir, mais cet avis est totalement subjectif, je trouve que ce 14-24mm est supérieur au 24mm focal fixe de la même marque.

[adfever type=”product” value=”10829686″]

[/sociallocker]

A propos de l'auteur

Guillaume Manceron est le fondateur de photopassion.fr proposant des reportages photos, des tests d'equipements ou bien des podcasts. En 2006, Il découvre les joies d'avoir un reflex numérique et depuis sa passion n'a pas changé

Articles similaires

8 Réponses

  1. JeanDa

    J’ai cette objectif depuis plus d’un an, aucun reproche. Par contre je trouve ridicule de tester un 14mm pour FX sur un D300 au format Dx ce qui correspond à une focale de 21mm.
    C’est comme tester des pneus de voiture de sport sur une 2CV

    Répondre
    • Nounours

      Bonjour Jean,

      Concernant ta remarque je la comprend, mais aujourd’hui nous avons des utilisateurs qui non pas tous les moyens d’avoir un FX. Je suis d’accord avec toi que le test aurait du être aussi réalisé sur un FX mais faute de temps, je n’ai pas eu l’occasion de le faire.

      Prochain test d’un FX aura bien lieu sur un FX je te le promets 😀

      Répondre
      • Vivouldi

        Dans ce cas là beaucoup d’utilisateurs n’ont pas les moyen de se payer un objectifs à 1600 euros. Surtout pour un 21mm sur leur boitier APS-C !

  2. jl

    Bonjour, je cherche un grand angle pour mon boitier D300 qui est déjà pourvu du Nikkor 18-200mm.
    je pense que le AF-S NIKKOR 14-24mm f/ 2.8 G ed est un bon choix.
    Peut on se le procurer d’occ

    Répondre
  3. jl

    Bonjour, je cherche un grand angle pour mon boitier D300 qui est déjà pourvu du Nikkor 18-200mm.
    je pense que le AF-S NIKKOR 14-24mm f/ 2.8 G ED est un bon choix.
    Peut on se le procurer d’occasion ? Ou ?
    Sinon pour l’acheter neuf, ou ? Prix conseillé ? Merci pour vos conseils. jlC.

    Répondre
  4. franck

    bonjour
    Test intéressant. Moi j’ai un D800 et je pense qu’ils feront bon ménage à deux. Le seul problème que tu ne précises pas, c’est comment trouver les 1600 euros rapidement !!! lol
    On attend noël ! Bonnes photos à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.